INSPIRATION

Rétrospective sur Art Shay, monument de la photo

 

Chaque photo raconte une histoire. C’est ce qu’on se dit en admirant l’œuvre du photographe new-yorkais Art Shay, décédé le 28 avril dernier à Deerfield, dans l’Illinois. Au cours de son immense carrière, l’artiste américain a accumulé une liste impressionnante de clichés qui sont aussi bien des échantillons représentatifs de la société américaine que des captations des moments marquants de son histoire.

La photographie d’Art Shay ne se regarde pas, elle se vit. L’humain est au centre de son travail et les personnages sur les images sont quasi systématiquement en mouvement. Les déplacements et la mise en avant des émotions fortes des protagonistes rend les clichés très dynamiques et permet de recréer aisément les scènes dans sa tête, tel un film ou un souvenir. L’ambiance et les situations sont tellement parlantes parfois qu’on entendrait presque de la musique ou du bruit accompagnant la photographie.

Né en 1922 et élevé durant la grande dépression, ce n’est qu’après avoir servi 4 ans dans l’armée de l’air durant la Seconde Guerre Mondiale (au cours desquels il participa à plus de 50 bombardements aériens) que sa carrière commença. Il signa dans un premier temps en tant que rédacteur pour le magazine Life, avant de rapidement quitter ce travail et se lancer en photographe indépendant, réalisant des clichés pour des journaux et magazines nationaux dont Life, Time ou encore Sports Illustrated.

Homme aux multiples talents et centres d’intérêts, il s’illustra aussi en écrivant des livres pour enfants, des pièces de théâtre, des conseils sportifs, des articles de magazines pour un total de plus de 80 ouvrages à la fin de sa vie. De nature très sportive, il fut aussi l’un des meilleurs joueurs américains de tous les temps de racquetball, sport hybride entre le tennis et le squash.

Certaines de ses photographies sont devenues mythiques au fil du temps. La tendresse entre Marlon Brando et son chien ou le regard de Cassius Clay en sont des exemples parfaits. Une autre photo connue sur le tard et devenue iconique, celle de Simone de Beauvoir nue de dos, cache toute une histoire sur la façon dont il est parvenu à ce cliché.

A cette époque, Shay suivait Nelson Algren, un écrivain américain alors amant de Simone de Beauvoir. Habitant un appartement sans douche ni bain, l’écrivain demanda au jeune photographe de trouver à la française un endroit où elle puisse faire sa toilette. Docilement, Shay emmène Simone de Beauvoir dans l’appartement d’une amie lui ayant laissé ses clés. Là-bas, alors que la porte de la salle de bain est restée ouverte, il saisit spontanément l’occasion unique d’immortaliser l’écrivaine à la sortie de son bain, sans demander la permission. Simone de Beauvoir entendit le déclic de l’appareil mais se contenta de dire « Vous êtes un vilain garçon », sans pour autant fermer la porte ou lui demander d’arrêter. La photographie est donc une porte ouverte sur la personnalité libre et rebelle de Simone de Beauvoir.

Au-delà de ça, elle témoigne aussi de l’esprit intrépide et de la réactivité du photographe américain, la clé de la réussite selon lui. Lorsque l’on interrogeait Art Shay sur l’importance de la spontanéité en photographie il répondait : « Les gens se placent instinctivement dans les meilleures positions. C’est un ami photographe pornographique qui me l’a dit ». Nul doute que les amateurs de photos pleurent la perte de ce génie du 20ème siècle, mais son souvenir perdurera longtemps à travers ses photos.

 

Crédit Photos : Art Shay

Une autre restrospective a été consacrée à un poid lourd de la photo : Irving Penn. Le Grand Palais a voulu célébrer le centenaire de l'immense photographe avec une sublime exposition.

07 May 2018 par Alexandre Nessler

Populaire

MEERO SCHOOL

Les meilleures formations de photographie en France

Grâce au numérique, la photographie semble accessible à tout le monde. Cependant, cette discipline nécessite une formation complète pour en faire son métier. Au-delà des aspects techniques, la photographie est une question de sensibilité et de regard. Du photojournalisme à la mode en passant par l’art, chaque secteur d’activité nécessite un apprentissage spécifique.

21 Dec 2018 par Coline Olsina
MEERO STORIES

L’apparition de la couleur en photographie

La photographie couleur apparaît en 1868, d'abord grâce à des processus rudimentaires et compliqués d'utilisation. Outre les difficultés techniques, ce sont les mentalités, au début réticentes à l’innovation, qui ont dû être bousculées, notamment dans la photographie artistique et documentaire.

20 Nov 2018 par Baptiste Le guay

Articles similaires

INSPIRATION

La photographie contre le plastique dans les océans

Mandy Barker est une photographe engagée pour l’écologie qui cherche à sensibiliser la population au problème de la pollution des océans par le plastique. Elle espère avec son travail créer l’émotion en plaçant le public face à la contradiction qui se forme entre l’esthétique de ses compositions et le pessimisme de son message.

25 Apr 2018 par Alexandre Nessler