INSPIRATION

Entre réel et fiction, l'Univers froid et inquiétant de B-E. Tuppen

Un peu de fraîcheur ne fait pas de mal

C’est avec un maladroit timing que nous vous proposons de découvrir l’artiste scandinave Bjorg-Elise Tuppen. Avec le retour des beaux jours en France, les photographies que vous allez voir vont plutôt vous rappeler à quoi ressemble le froid désormais derrière nous et vous aideront peut-être, avec un peu de chance, à vous rafraîchir.

La Norvège nous avait déjà habitué à proposer des paysages incroyables en photographie. Un relief capricieux, une humidité omniprésente et une beauté glaciale. Ajoutez à cela une (re)touche de fantaisie et de magie et vous obtiendrez les images de la photographe Bjorg-Elise Tuppen. Basée à Harstad, en Norvège, cette native de ce grand pays scandinave aussi douée pour la photographie que pour le graphisme a réussi à créer un univers inédit, dans lequel les lois physiques que nous connaissons semblent fondre et se mélanger entre elles. La pesanteur est déréglée, le ciel et la mer s’épousent parfois et permettent à des animaux marins d’apparaître dans la brume entre les montagnes. Les animaux, justement, semblent perdus dans ce monde fantastique de l’artiste suédoise. Des girafes et des éléphants dans les décors enneigés norvégiens. Ils donnent l’impression de s’être échoués récemment et de se sentir seuls dans un nouvel environnement, comme s’ils étaient les seuls survivants d’un âge de glace revenu brusquement.  

Des photographies très variées

Les clichés de l’enfant (tout en bas) et de la lune sont plus énigmatiques encore. L’enfant fait partie des travaux de Bjorg-Elise Tuppen sur la suppression de la gravité. Des corps en suspension dans les airs, dont ne sait pas s’ils montent ou s’ils descendent, de quoi déconnecter totalement de la réalité et s’imaginer sur une autre planète, semblable à la nôtre en apparence mais bien différente dans sa composition.

La Lune a toujours passionné la photographe. Elle lui en a d’ailleurs consacré une série, dans laquelle elle est au centre du cadre et nous laisse redécouvrir ses milles visages. Dans le cliché retouché que l’on vous présente ci-dessous, la lune est dans notre atmosphère, elle flotte entre les montagnes et les nuages. La photographie lui donne un air menaçant, la sensation qu’elle est placée là en observatrice attentive.

La talentueuse photographe, dont la dénomination de l'art exact qu'elle maîtrise est difficile à trouver, ne s'arrête jamais. Ses centre d'intêrets évoluent constamment et ses photographies aussi. Seul point commun dans tous ses travaux : la Norvège et le froid qui la caractérise. Ses photographies sont à retrouver sur son compte Instagram et sur sa page Behance.

 

Crédit Images : Bjorg-Elise Tuppen

19 Apr 2018 par Alexandre Nessler

Populaire

MISE AU POINT

Les fenêtres troubles de Merry Alpern

En attrapant ce qui se trame dans la salle de bain d’un peep-show, la photographe américaine a fait une série à la fois dérangeante et belle qui questionne le rapport entre femmes et hommes. Pour la première fois à Paris, la galerie Miranda expose cette magnifique série.

08 Mar 2019 par Jean-baptiste Gauvin

Articles similaires

INSPIRATION

Les climats extrêmes et capricieux d'Amérique du Sud

Les photographies à couper le souffle de Guillaume Flandre en Amérique du Sud offrent un large panel de couleurs qui témoignent de l’incroyable variété de climats qui dominent cette partie du monde et donnent un aspect extrême aux paysages, que ce soit dans la chaleur, la froideur, la sécheresse ou l’humidité.

14 May 2018 par Alexandre Nessler
INSPIRATION

Les meilleures photos de boxe de Neil Leifer

Neil Leifer est un photographe new-yorkais qui s'est fait connaître dans les années 1960 pour ses nombreuses photographies parues en Une du magazine sportif Sports Illustrated. Beaucoup de ses clichés sont devenus légendaires et notamment ses photographies de boxe mettant en scène les plus grands tels que Mohamed Ali, George Foreman ou Mike Tyson.

12 Apr 2018 par Alexandre Nessler