INSPIRATION

L'amour sous vide

Crédit photo : Photographer Hal

La force de l'amour et de l'union

S’aimer. S’unir. Ne faire qu’un. Tels semblent être les maîtres-mots de la démarche de l’artiste japonais Photographer Hal. Pour ses travaux intitulés Flesh Love et Zatsuran, il a photographié des couples enfermés dans des sachets plastiques sous vide. Une œuvre étonnante, non sans danger, qui a remporté plus de succès que ce qu’il attendait, puisque de nombreux couples le contactent désormais pour réaliser leur photographie originale.

Les clichés de cet artiste dont le pseudo remplace son nom Haruhiko Kawaguchi sont une ode moderne à l’union. Le plastique fait légèrement écho à la société de consommation et donne une allure de jouet ou d’alimentation aux amoureux entrelacés, davantage encore lorsqu’ils sont accompagnés d’objets en tous genres. Semblant être un packaging d’une vie partagée, les sachets mettent au défi les couples de tester leur amour en acceptant de retenir leur respiration ensemble. Le manque d’air entre les deux leur permet de ne former qu’un et de confirmer la force de leur union tout en l’immortalisant à travers l’appareil photo de Kawaguchi.

Photographer Hal

La sécurité avant tout

Afin de veiller à la sécurité des personnes photographiées et au bon déroulement des séances, l'artiste japonais s'entretient d'abord avec les couples qui se sont portés volontaires. Au début de la séance, une répétition sans les sachets est effectuée. Enfin, le shooting avec les couples enveloppés dans du plastique commence. Les amoureux prennent la pose à l'intérieur des sachets puis un aspirateur enlève tout l'air qui s'y trouve. A partir de ce moment-là, Photographer Hal a juste le temps de prendre deux clichés et libérer les couples restés en apnée une dizaine de secondes. Au cas où, un garde du corps est toujours présent pour veiller à la sécurité des participants.  

 

Malgré les risques et la sensation sûrement peu agréable ressentie, le photographe romantique est très sollicité dans son pays et à l'étranger par des couples voulant immortaliser leur union de la façon la plus forte et symbolique qui soit. 

Récemment, l'artiste a entrepris une nouvelle série de photos du même genre, mais cette fois en extérieur et dans des poses debout. De quoi rajouter du symbolisme à l'intérieur des clichés mais toutefois en dehors des sachets. 

Photographer Hal

Photographer Hal

Photographer Hal

Photographer Hal

Photographer Hal

Photographer Hal

Photographer Hal

Photographer Hal

Photographer Hal

Photographer Hal

Photographer Hal

Photographer Hal

 

Crédit Photos : Photographer Hal (Haruhiko Kawaguchi)

04 Apr 2018 par Alexandre Nessler

Populaire

MISE AU POINT

Les fenêtres troubles de Merry Alpern

En attrapant ce qui se trame dans la salle de bain d’un peep-show, la photographe américaine a fait une série à la fois dérangeante et belle qui questionne le rapport entre femmes et hommes. Pour la première fois à Paris, la galerie Miranda expose cette magnifique série.

08 Mar 2019 par Jean-baptiste Gauvin

Articles similaires

MISE AU POINT

Par la fenêtre d’André Kertész

La galerie Bruce Silverstein à New York présente jusqu’au 4 mai la série Window Views d’un des pionniers de la photographie : André Kertész. Depuis son déménagement aux États-Unis en 1952, jusqu'à sa mort en 1985, le photographe hongrois a photographié avec méditation de la fenêtre de son appartement du 12e étage donnant sur Washington Square Park.

17 Apr 2019 par Claire Debost