INSPIRATION

Drew Geraci, le maître ultime du Time-Lapse

 

Le time-lapse est un procédé à mi-chemin entre la vidéo et la photographie. C’est une technique qui consiste à prendre des centaines de clichés à intervalles réguliers de quelques secondes afin de créer, par compilation de ces derniers, une vidéo en accéléré d’une scène au mouvement habituellement lent, souvent d’un paysage ou d’une ville.

Dans ce domaine, un artiste américain du nom de Drew Geraci a particulièrement de succès auprès du public, au point d’avoir été appelé par Netflix pour réaliser le désormais célèbre générique d’introduction de la série House of Cards, sortie en 2013.

 

Ses time-lapses sont tout simplement un pur bonheur pour les yeux. Les angles choisis et les mouvements de caméra sont gérés à la perfection, le traitement de la lumière lors des différents moments de la journée permet d’apprécier l’évolution du temps d’une façon lisse et agréable. Évidemment, la beauté des vidéos du time-lapse cinematographer, comme il se définit lui-même, réside aussi dans celle des paysages incroyables qu’il choisit de photographier.

 

 

Autre point auquel on pense un peu moins lorsqu’il s’agit d’un time-lapse : la musique. Les musiques choisies par Drew Geraci pour accompagner ses vidéos sont toujours très pertinentes. Leur rythme correspond totalement à celui de la vidéo et les instruments évoquent subtilement les lieux dans lesquels les images sont tournées. Par exemple, dans la vidéo Rising China, la musique est une adaptation de la bande originale du film Interstellar aux sonorités légèrement asiatiques.

Ce qui est intéressant dans le travail de Geraci, c’est qu’il est très varié. Il nous fait ainsi voyager aussi bien dans les immenses paysages néo-zélandais que dans les petites salles oppressantes d’un asile abandonné. Plus impressionnant encore, le time-lapse montrant l’activité ultra complexe et colorée à l’intérieur du corps humain à l'échelle microscopique. Lorsqu'on se retrouve face à un tel spectacle et à un tel talent, les paroles sont vaines et l'heure est à l'admiration. 

 

Crédit : Drew Geraci

26 Mar 2018 par Alexandre Nessler

Populaire

MISE AU POINT

Canon laisse tomber l'argentique !

Le géant japonais Canon a annoncé le 30 mai qu’il arrêtait la vente de son EOS-1V, dernier modèle de la marque qui produisait des photos argentiques. Sorti en 2000, ce modèle marque la fin de l'ère argentique chez Canon, pourtant sur le marché depuis plus de 80 ans.

01 Jun 2018 par Alexandre Nessler

Articles similaires