INSPIRATION

"Human Flow" : Le documentaire saisissant d'Ai Weiwei sur la crise des migrants

Human Flow, le nouveau documentaire de l’artiste chinois Ai Weiwei, actuellement au cinéma, dévoile l’ampleur de la crise des migrants à travers le monde, dans un mélange de poésie et de journalisme.

Un Documentaire aux grands moyens, dans le style d'Ai Weiwei 

Pendant plus de deux heures, le film suit différentes populations en exil dans différents pays du monde, sur la route mais sans réelle destination. Des personnes qui ont été poussées hors de leurs pays mais qui ne sont pas les bienvenues ailleurs. Elles se retrouvent en errance dans le but de trouver un endroit où tout recommencer. Cela forme de longs cortèges qui parcourent des centaines de kilomètres à pied ou d'énormes camps dans lesquels l’attente d’une aide extérieure ou d'une autorisation de traverser la frontière se fait interminable et cruelle.

Pour la réalisation de son documentaire, Ai Weiwei a engagé de grands moyens puisqu’il a mobilisé plus de deux cents personnes. Le tournage s’est déroulé dans 23 pays, et le montage a nécessité 7 professionnels qui se sont chargés de récupérer les mille heures de rushs. Le film alterne entre les plans soignés, au drône ou à la caméra professionnelle, et les scènes plus intimes et spontanées, souvent pour des témoignages, prises à l'Iphone. Les chiffres présentés à l'écran sont hallucinants et permettent de prendre la mesure de l'ampleur de cette crise ainsi que de se faire une idée de la position ambigüe de l'Europe. A travers l'oeil d'Ai Weiwei, on se rend compte que le statut de réfugié est le plus déshumanisant qui soit. Sans pays, sans travail, en situation d'attente infinie, on perd peu à peu son identité et le corps et l'esprit se fragilisent.

Ai Weiwei le polyvalent engagé

Ai Weiwei est un artiste engagé aux multiples talents. Il est à la fois photographe, réalisateur, sculpteur, chanteur, architecte et performeur. Il est connu entre autres pour ses démêlés avec la justice chinoise, qui ne tolère pas les oeuvres de l'artiste montrant une opposition au gouvernement. Cette position qu'il transpose dans ces oeuvres et ses écrits engagés lui ont valu d'être emprisonné dans un lieu tenu secret pendant plusieurs mois en 2011 et à la suite de cela sa liberté d'expression fut réduite par le gouvernement chinois.

 

L'une de ses oeuvres les plus connues à travers le monde est une série de photographies de lieux célèbres accompagnés d'un doigt d'honneur au premier plan. Cette volonté de choquer et de se révolter face aux institutions et aux symboles du pouvoir ainsi que l'intégration de sa propre personne à ses oeuvres caractérise bien le travail d'Ai Weiwei de ces dernières années. Son arrivée dans la réalisation de documentaires n'est pas nouvelle puisqu'il s'était déjà essayé à l'exercice auparavant mais la publication s'était faite en ligne et non en salles.

 Crédit Photo : Ai Weiwei

 Crédit Photo : Ai Weiwei

 Crédit Photo : Ai Weiwei

 Crédit Photo : Ai Weiwei

20 Mar 2018 par Alexandre Nessler

Populaire

MISE AU POINT

Canon laisse tomber l'argentique !

Le géant japonais Canon a annoncé le 30 mai qu’il arrêtait la vente de son EOS-1V, dernier modèle de la marque qui produisait des photos argentiques. Sorti en 2000, ce modèle marque la fin de l'ère argentique chez Canon, pourtant sur le marché depuis plus de 80 ans.

01 Jun 2018 par Alexandre Nessler

Articles similaires