INSPIRATION

Les photographes environnementaux les plus originaux (selon nous)

La photographie est un moyen privilégié pour transmettre des messages et provoquer des prises de consciences. Les photographes engagés sont des leaders d’opinion qui ont l’occasion, par leurs clichés, de capter l’attention des spectateurs sur un sujet et potentiellement les faire réagir. Ils ont le pouvoir de nous toucher au plus profond de nous-mêmes, de nous atteindre de façon que l’on puisse se positionner par rapport à une cause, en réfléchissant intensément à ce que nous montre la photo.

Parmi les photographes engagés, nombreux sont ceux qui ont choisi de défendre la cause environnementale. Nous avons sélectionné les plus originaux d’entre eux, qui se démarquent par l’angle choisi et par la force de leurs clichés.

Mike Mezeul

Mike Mezeul est un photographe américain passionné des paysages et de la nature. Son engagement pour la cause environnementale se fait à travers son travail sur les tempêtes et les tornades du Texas, qui rappellent à quel point l’Homme est insignifiant face à la nature. Dans certains clichés, les plaines américaines semblent sur le point de se faire engloutir par une immense masse d’eau, les nuages donnent l’impression que l’on se retrouve juste en dessous d’une vague qui venant de se casser. D’autres nous donnent l’impression d’être sortis tous droits de l’up side down de de la série Strangers Things.

Mike Mezeul

Crédit Photo : Mike Mezeul

Mike Mezeul

 Crédit Photo : Mike Mezeul

Mike Mezeul

Crédit Photo : Mike Mezeul

Mike Mezeul

Crédit Photo : Mike Mezeul

Benjamin Von Wong

Benjamin Von Wong part lui d’un constat simple : chaque année, un américain moyen utilise 167 bouteilles en plastique. Au cours d’une vie, cela représente 10 000 bouteilles qui seront utilisées et jetées. En récupérant des quantités immenses de bouteilles en plastique, le photographe canadien d’origine chinoise réussi à toucher le spectateur par la mise en scène de situations au symbolisme fort, qui font prendre conscience de la place trop importante qu’occupe le plastique dans notre monde et de la difficulté qu’on rencontre à s’en débarrasser. Il utilise la figure mythologique de la sirène en la montrant en pleine souffrance dans un environnement de plastique meurtrier. Il a même lancé une pétition intitulée Mermaids Hate Plastic (les sirènes détestent le plastique) pour engager les gens autour du recyclage. Les détails de sa démarche et de son travail son décris dans cette vidéo très instructive.

Benjamin Von Wong

 Crédit Photo : Benjamin Von Wong

Benjamin Von Wong

 Crédit Photo : Benjamin Von Wong

Benjamin Von Wong

 Crédit Photo : Benjamin Von Wong

Benjamin Von Wong

 Crédit Photo : Benjamin Von Wong

Benjamin Von Wong

 Crédit Photo : Benjamin Von Wong

Vilde Rolfsen

Le plastique est peut-être très inspirant, en tout cas il compte beaucoup d’ennemis qui sont, eux, très inspirés pour illustrer leur engagement pour sa suppression. Vilde Rolfsen a certainement l’approche la plus subtile de tous ces photographes engagés pour l’environnement. En effet, elle propose des clichés exceptionnels présentant des paysages jamais vus auparavant, à l’apparence quasi galactique quand on les regarde de loin, alors qu’il s’agit tout simplement de… sacs plastiques vus de l’intérieur.

Vilde Rolfsen

Crédit Photo : Vilde Rolfsen

Vilde Rolfsen

Crédit Photo : Vilde Rolfsen

Vilde Rolfsen

Crédit Photo : Vilde Rolfsen

Vilde Rolfsen

Crédit Photo : Vilde Rolfsen

Vilde Rolfsen

Crédit Photo : Vilde Rolfsen

Vilde Rolfsen

Crédit Photo : Vilde Rolfsen

Vilde Rolfsen

Crédit Photo : Vilde Rolfsen

Gideon Mendel

Ce photographe sud-africain expose les conséquences du réchauffement climatique et cherche à sensibiliser sur les inondations très fréquentes que subissent les villes du monde entier. A travers son travail on s’aperçoit que les inondations ne touchent pas que des contrées lointaines ou mal protégées, toutes les populations du monde peuvent s’identifier au moins à une des personnes photographiées les pieds dans l’eau. 

Gideon Mendel

Crédit Photo : Gideon Mendel

Gideon Mendel

Crédit Photo : Gideon Mendel

Gideon Mendel

Crédit Photo : Gideon Mendel

Gideon Mendel

Crédit Photo : Gideon Mendel

Gideon Mendel

Crédit Photo : Gideon Mendel

Gideon Mendel

Crédit Photo : Gideon Mendel

Gideon Mendel

Crédit Photo : Gideon Mendel

Gideon Mendel

Crédit Photo : Gideon Mendel

Gideon Mendel

Crédit Photo : Gideon Mendel

Gideon Mendel

Crédit Photo : Gideon Mendel

Au cours de son travail, Mendel a aussi récolté des photographies imprimées ayant subi la marque de l’eau lors d'inondations. On se retrouve alors face au passé, que l’on pensait immortalisé par ces photos de familles, quasiment effacé par le pouvoir de l’eau et de la nature. C’est donc ici un problème universel qui nous concerne tous qu’il veut nous montrer.

Gideon Mendel

Crédit Photo : Gideon Mendel

Gideon Mendel

Crédit Photo : Gideon Mendel

Gideon Mendel

Crédit Photo : Gideon Mendel

Gideon Mendel

Crédit Photo : Gideon Mendel

Gideon Mendel

Crédit Photo : Gideon Mendel

Gideon Mendel

Crédit Photo : Gideon Mendel

Guillaume Bression et Carlos Ayesta

Ces deux photographes ont travaillé en collaboration afin de sensibiliser sur le danger du nucléaire et ses conséquences dramatiques. Ils ont décidé de photographier des japonais dans leurs anciens domiciles ou dans des lieux qu’ils avaient l’habitude de fréquenter autrefois, abandonnés dans l'urgence lors de de la catastrophe de Fukushima. Sur ces clichés, des personnes au regard triste, nostalgiques de leur vie d’avant et impuissantes face à la rapidité avec laquelle ce passé a disparu. Les objets décoratifs de ces lieux semblent bloqués à tous jamais dans la position dans laquelle on les a laissés, représentant ainsi l’échec de l’Homme, condamné à partir en vitesse après avoir joué maladroitement avec la nature.

Guillaume Bression

Crédit Photo : Guillaume Bression et Carlos Ayesta

Carlos Ayesta

Crédit Photo : Guillaume Bression et Carlos Ayesta

Carlos Ayesta

Crédit Photo : Guillaume Bession et Carlos Ayesta

Carlos Ayesta

Crédit Photo : Guillaume Bression et Carlos Ayesta 

Guillaume Bression

Crédit Photo : Guillaume Bression et Carlos Ayesta

Guillaume Bression

Crédit Photo : Guillaume Bression et Carlos Ayesta

19 Mar 2018 par Alexandre Nessler

Populaire


Articles similaires

MEERO STORIES

Une expo photo sur la frontière USA-Mexique

Trois photographes de l’AFP ont parcouru pendant une dizaine de jours des centaines de kilomètres le long de la frontière USA-Mexique dans le but de prendre des clichés qui donnent un meilleur aperçu de la vie telle qu’elle s’y déroule. Les photographies sont exposées à la frontière entre les deux pays.

07 May 2018 par Alexandre Nessler