COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Meero présente Blind, son magazine dédié à la culture photographique

Meero, la start-up internationale dont la mission est de permettre aux photographes de se consacrer pleinement à leur passion, présente Blind, son nouveau magazine en ligne exclusivement dédié à la culture photographique dans le monde. 

Porté par Meero, qui compte une communauté de 60 000 photographes, Blind a pour vocation de démocratiser la photographie, souvent considéré comme peu accessible. Ce projet est né de la volonté de Meero d’offrir aux photographes un espace de lecture, de réflexion et de compréhension de l’image qui évolue aujourd’hui de façon exponentielle. Le magazine se veut ainsi être une véritable source d’inspiration pour tous les amateurs de photographies, qu’ils soient professionnels ou non. 

Ce webzine propose des articles quotidiens et gratuits sur toute l’actualité de la photographie en France et à l’étranger. Ainsi, des portfolios inédits de jeunes photographes, des interviews avec des personnalités reconnues dans la profession tels que Raymond Depardon, Valérie Belin et Roger Ballen, des conseils techniques et des vidéos l’alimentent quotidiennement. Aussi, Blind bénéficie d’un réseau international de journalistes experts dans la photographie et présents à Paris, New York, Rio de Janeiro, Londres et Shanghai. 

Le projet Blind a émergé en janvier 2019 sous l’impulsion de Maxime Riché, directeur de la photographie chez Meero, et photographe indépendant. Coline Olsina, historienne de la photographie, a rejoint l’aventure afin de lui donner vie. Jean-Baptiste Gauvin, journaliste spécialisé dans la photographie, a complété l’équipe cet été. Jonas Cuénin, Directeur Editorial de Blind, apporte quant à lui son expérience et son expertise en matière d’actualité photographique.

Pourquoi le nom Blind ?

Blind est à la fois une référence au nom de Meero, mais aussi un clin d’œil au célèbre portrait “Blind Woman” réalisé par le photographe américain Paul Strand, et qui a inauguré un nouvel âge de le photographie. Son nom fait également référence à l’aveuglement qui peut survenir suite à la surabondance des images aujourd’hui. 

Retrouvez-nous sur Facebook (@Blindmagazine) et Instagram (@yourenotblind).

La rédaction de Blind :

Coline Olsina :

Historienne de la photographie, elle a participé à la réalisation des expositions Splendeurs et misères. Images de la prostitution, 1850 - 1910 et Qui a peur des femmes photographes ? au Musée d’Orsay. Elle a poursuivi son parcours à la galerie Polka puis à la galerie Sage à Paris où elle s’est spécialisée dans la photographie italienne contemporaine. 

Jean-Baptiste Gauvin :

Journaliste et auteur, il a travaillé pour les revues L'Œil de la photographie et Point culture, au service culture de Radio Classique et pour l’émission Invitation au voyage diffusée sur Arte. Il est co-auteur du livre Au bord avec le photographe Benjamin Hoffman et des livres Magma et Jackpot ! avec le peintre Félix Deschamps-Mak. En 2016, il a reçu le second prix dans la catégorie “Carnets sonores” du concours APAJ organisé par Libération et France Culture.

Jonas Cuénin :

Photographe et journaliste, il a été rédacteur en chef des revues L'Oeil de la photographie et Camera à New York. Il est également l'auteur de l'entretien avec Quentin Bajac du livre de Claude Iverné Bilad es Sudan, publié aux éditions Xavier Barral. En parallèle de son travail journalistique, il a développé un travail photographique et ses images ont notamment été publiées dans Le Nouvel Observateur, Le Figaro, Mediapart, Elle et Le Parisien

À propos de Meero :

Créé en 2016, Meero s’emploie à révolutionner le monde de la photographie en donnant la possibilité aux photographes de se consacrer à leur passion. De l'apport de revenus à la prospection, la facturation et au recouvrement en passant par la post production et la livraison, Meero se charge de toutes les tâches laborieuses et chronophages qui parasitent leur activité. Surtout, l’entreprise propose de les accompagner au quotidien avec des outils de comptabilité, CRM, marketing… Mais aussi avec des séries de masterclasses pédagogiques, des documentaires inspirants, des rencontres entre photographes dans 35 pays, un magazine bilingue ou encore la création d’une fondation de soutien à la photographie…

Meero répond également à une problématique majeure dans le monde de la photographie : la retouche d’images. En effet, 60 minutes de prise de vue réelle nécessitent jusqu’à 4 heures de travail de post production supplémentaires. Les technologies de pointe d’édition, d'enrichissement de contenu et d’automatisation de la retouche développées par Meero réduisent ce temps à quelques secondes, solutionnant ainsi les problématiques de délais de livraison trop longs, de rendus non homogènes et de prix souvent disparates.

Ces innovations permettent aux marques, et bientôt aux consommateurs, d’accéder à des offres photo et vidéo sur mesure dans le monde entier. Meero assure la gestion complète des reportages de bout en bout, garantissant des prix imbattables, des temps de livraison inférieurs à 24 heures et une qualité uniforme.

Aujourd’hui Meero, c’est :

- La première plateforme de photographie à la demande dans le monde

- Une suite d’outils dédiée à la gestion de l’activité des photographes, des masterclasses, un magazine en 4 langues, des documentaires inspirants, une communauté de passionnés, une fondation en soutien à la photographie

- Le leader de l’intelligence artificielle dédiée au traitement d’images

- 60 000 photographes partout dans le monde

- 700 salariés de 49 nationalités différentes

- 1 shooting livré dans le monde toutes les 25 secondes

- 6 bureaux partout dans le monde : Paris, New York, Los Angeles, Tokyo, Bangalore, Singapour 

14 Oct 2019 par Anaïs Sarrassat

Populaire


Restez informé

Recevez les dernières tendances photographes et inspiration