SOCIÉTÉ

Immobilier : faut-il investir dans le Grand Paris ?

Crédit Image : Fondation Concorde 

Depuis de nombreuses années Paris, qui ne saurait se projeter dans le futur sans regarder au-delà de son périphérique, se voit peu à peu transformée par ce que l’on surnomme « le plus grand chantier du siècle » : le Grand Paris.  

Un projet long et complexe au coeur de l’actualité, qui tend à aménager un territoire aux frontières floues - caractérisées par des flux, des échanges, des connexions numériques et physiques - notamment en construisant de nouvelles lignes de métro : le Grand Paris Express.

Crédit photo : Reuters

Benoît Labat, le directeur de la valorisation et du patrimoine de la Société du Grand Paris, affirme que « lorsqu'un réseau de transport efficace est mis en place et dessert un territoire, les prix du foncier augmentent ». Un phénomène notamment observé à Montrouge lors de l’extension de la ligne 4, entraînant une valorisation des appartements du quartier de plus de 4,6% en 2017. À long terme, il semblerait donc avantageux d’investir dans quelques-unes des zones concernées.

1 - Qu'est-ce que le Grand Paris ?

Plusieurs facteurs ont été à l’origine de la réalisation de ce projet :

  • Les difficultés pour se loger à Paris intra-muros et la rupture avec la banlieue : les inégalités et déséquilibres territoriaux poussant certaines communes dans l’ombre.

  • L’engorgement des transports et la difficulté de circuler de banlieue en banlieue.

  • La nécessité de s’engager dans un mode de transition écologique et énergétique.

Pour résumer, le Grand Paris s’articule autour de trois axes : le logement, les transports et la gouvernance; reposant principalement sur la création d’un nouveau réseau de transport de 200km, doublant le réseau actuel. Il rassemblera Paris, sa petite couronne et sept communes de la grande couronne, en proposant d’impulser une quarantaine d’opérations d’aménagements. L’objectif principal étant d’augmenter l’attractivité du territoire et de placer Paris en position de force parmi les grandes métropoles mondiales.

 Crédit image : La Croix

La fin des travaux de l’intégralité du réseau est prévue pour 2035, mais certaines lignes du Grand Paris Express seront utilisables dès 2019, le rythme s’accélérant en vue des JO 2024.

Crédit image : Société du Grand Paris

2 - Quels changements vont naître de ce projet ?

Face à l’amélioration du réseau de transport entre Paris et sa banlieue, le temps de trajet quotidien des usagers sera raccourci, ce qui réduira considérablement les émissions de gaz à effet de serre. La construction des 68 gares du Grand Paris Express donneront naissance à de nouveaux quartiers plus homogènes, qui rassembleront logements, bureaux, équipements publics et commerces.  

Crédit image : projet de la gare Clichy-Montfermeil par Agence Miralles Tagliabue EMBT

À moyen terme, les projets autour des gares seront très importants, notamment suite au concours "Inventons la métropole" qui porte sur 220 hectares et 6,5 milliards d’euros d’investissements de promoteurs privés.

Plus encore, ces lignes de métro permettront une meilleure accessibilité à certaines zones aujourd’hui délaissées par les ménages. Une carte interactive de 2013 de l’Atelier International du Grand Paris permet d’avoir une idée de la répartition des 650 projets prévus pour aménager Paris et ses alentours.  

Crédit image : Carte interactive de l’AIGP

Avec un élargissement des territoires et terrains constructibles, 70 000 logements sont supposés être créés chaque année pendant 25 ans, pour assurer une meilleure fluidité du marché immobilier résidentiel et réduire les inégalités. Pour aller encore plus loin, cette brochure détaille toutes les informations relatives à l’aménagement du Grand Paris.

3 - Quelles sont les opportunités de ce "grand pari" ?

Concernant l’immobilier, le Grand Paris peut donc se présenter ainsi :

  • Mise en valeur de certaines villes grâce au Grand Paris Express.

  • Dynamisation du marché immobilier suite à la création de nombreux logements.

Certaines zones deviendront de véritables pôles stratégiques : les opportunités pour les investisseurs seront nombreuses. Et à proprement parler, elles le sont déjà : d’après les professionnels, il est grand temps d’investir dans l’immobilier du Grand Paris.

Crédit image : projet de la gare de Villejuif-Gustave-Roussy par Dominique Perrault Architecture

Où miser ? À quel moment ?

La FNAIM du Grand Paris a créé une carte interactive afin de suivre l’évolution du marché immobilier dans le secteur.

Crédit image : FNAIM du Grand Paris

Les villes les plus intéressantes pour investir à l’avenir seront donc les suivantes : Villejuif, Saint-Denis, Aubervilliers, Noisy-le-Grand, Bagneux, Neuilly-sur-Marne, Le Kremlin-Bicêtre,  L'Haÿ-les-Roses et Thiais.

Crédit Image : Le Figaro - Étude s’appuyant sur l’évolution de la démographie, de la création d’emplois (source Insee) ainsi que les éléments d’amélioration du cadre de vie (prévus ou en cours). Chaque facteur est noté sur 5.

La modélisation 3D en immobilier est aussi un bon moyen de se rendre compte des transformations à venir lors de la mise en place de tels travaux. Vous pouvez utiliser la carte interactive 3D de la Société du Grand Paris, grâce à laquelle le projet s’implante comme une initiative ouverte et permet à chacun de suivre son évolution.

Le mieux étant de se focaliser sur les biens à moins de 800 mètres des nouvelles gares. En revanche, même si l’on prévoit la fin des travaux pour 2035, il ne faut pas attendre pour se projeter :

“Les clients ont beaucoup de mal à anticiper. L'effet sur les prix va survenir avec un peu d'avance sur les réalisations effectives" - Gilles Ricour de Bourgies, président de la Fnaim Grand Paris.  

On ne s’y intéresse que trop peu pour l’instant, mais les prix des biens ont déjà commencé à augmenter dans certaines zones, et même si les hypothèses sont plus délicates à émettre lorsqu’il s’agit de lire l’avenir, certains logements sont assurés d’une belle plus-value d’ici moins de dix ans.

À en croire les professionnels, il faudrait investir le plus tôt possible. D’après Olivier Colombe, président du réseau d’agences Optimhome, « les prix de ces quartiers vont augmenter de 10 à 15% quasiment dès l’ouverture de leur station ». Une aubaine pour les futurs propriétaires.

 

(Crédit vidéo : Guy Hoquet)

 

Alors plus de temps à perdre, investir dans le Grand Paris c’est maintenant : et vous ne pourrez pas dire que vous n’étiez pas prévenus !


 

27 Oct 2017 par Oréline Bouteiller

Populaire

PHOTOGRAPHIE

La Color Factory débarque à New York (et va inonder Instagram) !

Le collectif Color Factory s'installe à New York pour une exposition à la fin de l'été. L'exposition très attendue s'intéresse aux couleurs de la grosse pomme à travers des expériences sensorielles uniques. En attendant l'ouverture du musée aménagé pour l'occasion, les habitants new yorkais peuvent déjà se promener sur la "Color Walk" dans les jardins du musée Smithsonian.

26 Jun 2018 par Alexandre Nessler

Articles similaires

SOCIÉTÉ

Écoquartiers : bienvenue dans l'ère du bâtiment durable

Un sondage Opinion Way-Orpi a récemment révélé que l’enjeu écologique préoccupait 86% des Français. Consommer durable n’est donc pas qu’un simple effet de mode : c’est une véritable prise de conscience du consommateur face à la constatation indéniable que les ressources de la Terre sont de plus en plus limitées.

30 Oct 2017 par Coline Ohayon
SOCIÉTÉ

OpenDoor ou l’avènement de l’immobilier à la demande

“Vendez en seulement quelques étapes”, c’est ce que OpenDoor nous promet. La start-up californienne, valorisée à 1 milliard de dollars change la façon dont les américains achètent leurs maisons et révolutionne le processus de vente en supprimant les promoteurs immobiliers. En plus d’évincer les intermédiaires, elle promet un service simple, sans stress et une offre d’achat ferme sous 24 heures. La licorne immobilière qui fait fureur aux USA avec plus de 4 000 maisons vendues en 2016 inspire aujourd’hui le marché européen et cherche à séduire les acheteurs du monde entier. Mais vendre aussi rapidement, comment ça marche ?

21 Jul 2018 par Coline Ohayon
SOCIÉTÉ

Face au réchauffement climatique, la ville devient plus verte

Plus de la moitié de la population mondiale vit désormais dans les villes et selon l’OMS, 92% d’entre nous respire de l’air trop pollué… En plus de la blâmer pour sa pollution, on reproche à la ville d’être bruyante, propice à l’insécurité, à la promiscuité, au stress… Pourtant la ville est en pleine transition écologique et sera demain la solution au réchauffement climatique.

10 Nov 2017 par Coline Ohayon