PHOTOGRAPHIE

La photo, l'atout clé des hôtels pour se démarquer sur les comparateurs de voyage.

Le tourisme et toute l’économie qui gravite autour ont connu une année 2017 record avec près de 89 millions de visiteurs étrangers. En 2016, c’est plus 150 milliards d’euros de dépenses touristiques qui ont été enregistrés dans l’hexagone, un chiffre qui devrait être largement dépassé en 2017. Plusieurs facteurs expliquent cette évolution. Tout d’abord les contre-coups des attaques terroristes semblent s’être estompés et les visiteurs étrangers sont de retour. Par ailleurs, l’essor économique de certains pays comme la Russie, la Chine ou le Brésil a également élargi les rangs des touristes. Cependant, la raison principale reste qu’aujourd’hui tout est plus simple avec Internet. L’an dernier selon Coach Omnium, près de 80% des réservations ont été réalisées sur le net pour le seul secteur hôtelier. Le tourisme a su intelligemment surfer sur la vague du numérique pour accélérer son développement. Les professionnels de l'hôtellerie ont su s’adapter avec pertinence aux outils et aux nouvelles pratiques qui ont émergé pendant la dernière décennie. Seulement, si le digital a ouvert de nouvelles perspectives, tout changement porte son lot de défis

 

Les Online Tourism Agencies, plateformes absolument incontournables.

Pour commencer, si Internet a permis de fluidifier et faciliter les échanges entre les hôtels et leur clientèle, il a aussi été un terreau fertile pour le développement d’acteurs d’un nouveau genre, comme Airbnb mais surtout des Online Tourism Agencies (OTA) comme Tripadvisor, Booking, ou Expedia. Ces nouveaux sites ont été l’un des meilleurs outils de digitalisation de l’activité touristique à tel point qu’aujourd’hui, le marché dépend largement d’eux. Ces plateformes sont incontournables pour tout hôtel qui souhaite exister dans cet écosystème où la compétition fait rage. Aujourd’hui selon un rapport produit par Coach Omnium en 2017, 65% des réservations ont été réalisées via une OTA. Un chiffre impressionnant quand on sait qu’en 2009 ils n’étaient que 13% à choisir cette option. Plus encore, une enquête d’Expédia a révélé que 65% des personnes effectuant une réservation directement sur le site d’un hôtel, sont au préalable passées par une OTA.

Ces plateformes sont alors devenues pour les hôtels LE point de contact privilégié avec la clientèle. Il faut cependant se rendre compte qu’elles représentent autant un avantage qu’un inconvénient. S’ils permettent de générer du trafic et des réservations, ils mettent en concurrence directe tous les hôtels d’une même zone. La recherche est devenue si facile pour les visiteurs de ces sites, qu’un hôtel peut se retrouver très rapidement éliminé de la course si il ne fait pas attention. C’est pourquoi il est aujourd’hui nécessaire pour les professionnels du secteur hôtelier d’avoir la bonne approche sur les Online Tourism Agency.

 

Les photos : atout clé de la stratégie digitale.

On attaque là un gros sujet. La stratégie digitale d’un hôtel ne doit pas se limiter à la seule gestion de sa page Web, il est aussi absolument indispensable de sortir du lot sur les OTA. Il faut alors prendre en compte tous les paramètres décisifs du processus de décision des visiteurs des sites et optimiser ses annonces en conséquence. Deux facteurs ressortent alors comme étant plus déterminants pour faire sortir son annonce du lot.

Le premier se trouve au niveau des commentaires. Il s’agit d’une nouvelle donnée sur laquelle il faut désormais compter puisque que selon Coach Omnium, en 2017, 76,5% des touristes déclarent accorder de l’importance à la e-réputation d’un hôtel quand en 2013 ils n’étaient que 41% à affirmer la même chose. Aujourd’hui augmenter sa notation d’un point c’est augmenter son chiffre d’affaire de 11%. Malheureusement, même s’il est possible de travailler sa e-réputation, il s’agit d’un élément qui échappe en partie au contrôle des hôtels. Les commentaires sont par définition rédigés par des sources externes et hébergés sur un site tiers. Ce point de la stratégie marketing aussi prometteur soit-il est par conséquent difficile à manier et demande beaucoup d’efforts.

Le second facteur va alors être la dimension visuelle des annonces. L’avantage ici est qu’il s’agit d’un levier assez facile à activer et qui a des effets spectaculaires sur les ventes. En effet, d’après une étude de Tripadvisor, afficher ne serait-ce qu’une photo de son hôtel augmente l’engagement des visiteurs de 138%. Si on suit la même logique, les hôtels qui publient au moins une image dans leur annonce auront 3.25 fois plus de chances de concrétiser une visite en réservation. Le site préconise ainsi aux professionnels de l’hôtellerie de fournir au moins 20 images par annonce. Il faut enfin ajouter à tout ça le fait qu’une photo capte l’attention de manière plus efficace qu’un texte. Une étude conduite par le groupe Nielsen Norman a démontré qu’un internaute ne lit que 28% des mots contenus dans une page. La photo est alors l’atout majeur d’une annonce sur les OTA et doit être considérée comme l’élément central de la stratégie digitale.

 

Les bonnes pratiques photo à adopter pour des annonces parfaites

Si la photo est un tremplin qui fera la différence sur les OTA, c’est une arme à double tranchant. Un beau visuel peut attirer l’oeil mais une mauvaise photo repoussera inéluctablement les potentiels clients. C’est pourquoi il faut accorder à cette dimension, un soin tout particulier. Une enquête poussée réalisée par Expedia nous permet alors d’en savoir plus sur les bonnes pratiques en matière de photographie hôtelière. En utilisant un un électromyogramme, l’étude a pu identifier avec précision quels éléments séparent le bon visuel du mauvais et voici les résultats.

 

Capitaliser sur la vue

Une bonne image doit provoquer quelque chose chez le consommateur. Les photos de chambre où on aperçoit par la fenêtre, une vue agréable et qui baigne dans une lumière naturelle sont l’assurance d’un succès. Ces images ont le potentiel de déclencher une réaction instantanée entre le consommateur et l'hôtel. En effet pour un client potentiel, avoir un aperçu de la vue est essentiel. Cela leur permet d’avoir un contexte global et de se projeter dans la chambre. Inclure des points d'intérêts à l'extérieur de l'hôtel dans ses visuels comme une plage, une jolie vue de la ville ou un point de repère connu peut s’avérer être une vraie plus-value.

Bentley Hotel New-York

Crédit : Bentley Hotel New-York

 

Rester authentique

Les images les plus populaires sont de loin celles qui semblent les plus authentiques. Les photos qui apparaissent biaisées ou altérées ont tendance à soulever la suspicion des acheteurs parce qu'elles créent des représentations irréalistes de la propriété. Le consommateur peut alors penser que l’hôtel a quelque chose à cacher. Les hôtels devraient plutôt rester simples et essayer de ne pas en montrer trop en un seul coup. Alors on oublie les distortions en mode fish eye et on abuse pas de Photoshop. 

​​​​InterContinental Bangkok Hotel

Crédit : InterContinental Bangkok Hotel

 

Tirer avantage du moindre atout

Une piscine, un joli bar, une bibliothèque, si votre hôtel a la moindre caractéristique insolite ou originale, il faut absolument la mettre au centre de vos photos qui se démarqueront de facto de la concurrence.

Crédit : Hôtel Universel Montréal

 

Go pro !

Le meilleur moyen d’obtenir les photos à la hauteur est de faire appel à un photographe professionnel. Les photos qui ont suscité les réactions les plus positives sont celles dont la netteté et la précision donnent l’impression d’espace et de lumière. A l’inverse, sans un matériel adapté et un véritable savoir-faire, les visuels peuvent donner une impression de désordre peu engageante. Et quand bien même vous disposez d’un équipement de compétition, on ne s’improvise pas photographe du jour au lendemain. Un cadrage hasardeux, une mauvaise exposition, une balance des blancs mal gérée sont autant de détails qu’il faut prendre en compte et qui peuvent ruiner une photo. L’investissement vaut cependant la peine. Il s’agit d’un gage de sérieux, une assurance pour les visiteurs. Jeu sur la lumière, sur l’espace, sur la composition, opter pour un shooting professionnel changera une annonce du tout au tout, pour le meilleur.

Hotel Refurbishment | Perth Hotel | Holiday Inn Perth City Centre

Crédit : Holiday Inn

 

A l’heure où les consommateurs croulent sous les choix lorsqu'il s’agit de réserver un hôtel, l’identité visuelle n’a jamais été aussi importante. Avec des images accrocheuses et un engagement sans faille à la qualité, les visuels de vos annonces donneront un puissant coup de pouce à vos réservations. L’effort réalisé pour donner aux voyageurs un aperçu précis et agréable de votre hôtel en vaut la peine et devrait rapidement se faire sentir au niveau des réservations.

 

 

 

 


 

28 Feb 2018 par Elias Khatal

Populaire

PHOTOGRAPHIE

La Color Factory débarque à New York (et va inonder Instagram) !

Le collectif Color Factory s'installe à New York pour une exposition à la fin de l'été. L'exposition très attendue s'intéresse aux couleurs de la grosse pomme à travers des expériences sensorielles uniques. En attendant l'ouverture du musée aménagé pour l'occasion, les habitants new yorkais peuvent déjà se promener sur la "Color Walk" dans les jardins du musée Smithsonian.

26 Jun 2018 par Alexandre Nessler

Articles similaires

MARKETING DIGITAL

Attirez plus de clients en optimisant la visibilité de votre agence immobilière sur Internet

En tant qu'agent immobilier, il ne vous est plus possible de négliger l'utilisation d'Internet et des différentes plateformes de communication à votre disposition. Alors pour éviter de vous noyer sous la vague numérique qui déferle sur le secteur, voici quelques conseils pour "surfer" au mieux, et optimiser la visibilité de votre agence sur la toile.

22 Sep 2017 par Oréline Bouteiller
IMMOBILIER

Ubérisation : l’immobilier en phase d’Uber-révolution

Dans nos esprits, l’ubérisation apparaît souvent comme une menace. L’Uber-Society partage les avis : engendre t-elle la concurrence déloyale, ou fait-elle émerger au contraire une économie collaborative positive ? Découvrez comment le basculement de la société vers l’ubérisation généralisée va grandement profiter au secteur immobilier.

21 Jul 2018 par Coline Ohayon