6 conseils pour progresser en photo pendant le confinement

Photographie
24 mars 2020 par Joy Habib
11 MIN

La pandémie du COVID-19 bat son plein, et nous sommes nombreux à être confinés chez nous depuis plusieurs semaines. Se prémunir du virus doit rester notre première priorité, mais en temps de crise, il est important de continuer de se consacrer à ses passions. Une pratique artistique régulière peut se montrer salutaire pendant l'isolement et pourra vous donner le courage d’affronter ces temps difficiles.

Pendant que certains employés de bureau s’habituent au télétravail, les indépendants et freelances ont plus de mal à s’adapter à ce nouveau contexte, et se voient parfois dans l’impossibilité de mener à bien leurs missions.

C’est particulièrement le cas des photographes : pour beaucoup d’entre vous, l’inspiration vient du monde alentour. Mais nous croyons sincèrement que ce temps de pause n’est pas forcément un temps mort : voilà 6 conseils que les photographes professionnels et amateurs pourront appliquer sans mettre un pied dehors.

1 - La pratique avant tout !
2 - Entraînez-vous à la retouche d'images
3 - Travaillez votre présence sur le web
4 - Cultivez vos liens avec la communauté
5 - Gardez l'inspiration 
6 - Essayez-vous à de nouvelles pratiques artistiques 

1 -  La pratique avant tout ! 

Si vous êtes spécialiste de la photographie de rue ou de nature, ou si vous êtes photographe de voyage, vous pensez peut-être n’avoir autour de vous aucun sujet qui vaille. Mais ce n’est pas parce que vous êtes coincés entre 4 murs que vous ne pouvez pas pratiquer la photo.

Si vous êtes débutant, c’est l’occasion de vous familiariser avec les fonctionnalités de votre appareil photo et d’essayer les paramètres que vous n’utilisez pas d’habitude. Essayez de nouvelles vitesses d’obturateur et expérimentez différentes ouvertures. Tentez de prendre des photos intentionnellement floues ou sur-exposées : cela peut beaucoup vous apprendre ! Faites preuve de créativité avec les objets du quotidien et portez votre attention sur les détails que vous ne remarquez pas d’habitude en vous forçant à prendre 100 photos d’une seule pièce de votre appartement, par exemple.

Si vous maîtrisez déjà les différentes fonctionnalités de votre appareil photo, c’est le moment d’apprendre les techniques qui vous ont toujours intrigués. C’est probablement le meilleur moment de suivre un tutoriel sur le bracketing, par exemple !

Et si vous laissiez les professionnels vous apprendre les ficelles du métier ? La plateforme myMeero regorge de sessions vidéos pour vous aider à maîtriser la base des portraits et documentaires photos.

2 - Entraînez-vous à la retouche d'images

Posez votre appareil une seconde. Vraiment. On sait bien que pour un photographe, l’attrait d’une séance photo en extérieur peut être plus fort que tout. Mais c’est le moment de regarder les photos que vous avez prises au cours des mois ou des années, et de travailler le pendant indispensable à votre pratique de photographe : la retouche. 
Vous êtes peut-être déjà un féru de Photoshop. Ou alors vous détestez passer de longues heures devant un écran à optimiser la saturation de vos photos. Vous avez dans tous les cas beaucoup à gagner en travaillant vos compétences de retouche.
Vous vous êtes sans doute déjà beaucoup améliorés depuis vos débuts. Un exercice intéressant pourrait être de ressortir les photos que vous avez déjà retouchées. Comment pouvez-vous les améliorer ? Quels changements y apporteriez-vous maintenant, avec tout ce que vous avez appris ?
Vous pouvez aussi revenir sur vos retouches les plus réussies. Il est parfois difficile de critiquer son propre travail, surtout lorsqu’il est de qualité, car on y met beaucoup de fierté. C’est pour cette raison qu’il est d’autant plus important de se challenger en étant complètement honnête : est-il possible de les améliorer ? Auriez-vous pu les traiter d’une manière différente ? C’est peut-être aussi le bon moment de maîtriser des logiciels de retouche photos que vous n’utilisez pas d’habitude : entre Photoshop, Lightroom, Luminar… pourquoi choisir ?

Comment photographier un reportage de nuit à la lumière naturelle ? Ce tutoriel disponible sur la section Discovery de myMeero couvre Sanne de Wilde et le reportage qu'elle fait d'un festival de nuit

3 - Travaillez votre présence sur le web 

Si vous êtes comme nous, vous avez peut-être tendance à vouloir consacrer plus de temps à votre pratique artistique qu’à peaufiner votre présence sur le web. C’est compréhensible : lorsqu’on est passionné par quelque chose, on en fait sa priorité. Mais si vous souhaitez réussir en tant que photographe, professionnel ou amateur, et si vous aimeriez partager votre travail avec autrui, vous ne pouvez pas vous passer d’un peu de marketing digital. Et le confinement est sans doute le moment de s’y atteler !
Vous pouvez commencer par Instagram. Tout le monde sait bien qu’Instagram est la plateforme incontournable pour qui pratique une forme d’art visuel. Pourtant, nombreux sont les photographes, dynamiques et talentueux, qui n’ont rien posté sur leurs comptes depuis au moins 2016. Si vous vous reconnaissez dans cette description, prenez le temps de faire une petite repasse sur votre bio et ajoutez un lien vers votre portfolio.
Si vous n’avez toujours pas de portfolio, crééz-en un. Cela implique de vous replonger dans vos anciennes photos pour choisir les meilleures. C’est une bonne manière de passer une ou plusieurs après-midis… Cela implique aussi d’écrire un texte de présentation qui explique qui vous êtes, d’où vous venez, quelles sont vos inspirations… À vos claviers !

A photographer editing his work

© Monica Linzmeier

4 - Cultivez vos liens avec la communauté 

Vous savez qui d’autre comme vous est coincé entre quatre murs, à chercher des sources d'inspiration partout sur le web pendant un confinement quasi-mondial ? Eh bien… des millions d’autres photographes. En temps de crise, il est important de se sentir appartenir à une communauté. Restez connecté à votre réseau en partageant du contenu amusant ou informatif (pourquoi ne pas commencer par cet article par exemple... ).

Si vous souhaitez vous faire de nouveaux contacts, de talentueux photographes partout dans le monde, inscrivez-vous à myMeero : une communauté dynamique et active vous attend sur le Community Hub. Vous pourrez y partager des conseils, avoir des retours sur votre travail et élargir vos horizons. Vous pouvez même participer aux photos challenges qui sont postés régulièrement sur le hub.

Nous vous avons parlé de l’importance d'Instagram en terme de visibilité : c’est aussi un formidable moyen de découvrir de talentueux photographes. Pour vous aider à les repérer, le compte Instagram de Meero met régulièrement à l’honneur ceux dont les comptes instagrams sont les mieux entretenus. Vous pouvez aussi visiter les portfolio d’autres photographes… et si vous êtes touchés par leur travail, ne soyez pas timide ! C’est le bon moment de les contacter pour le leur faire savoir. Ils auront probablement un peu de temps à vous consacrer, et seront ravis d’échanger avec vous !

5 - Gardez l'inspiration 

Tout photographe se souvient d’au moins un moment fondateur, à l’origine de sa vocation artistique. Ce moment où l’on est tellement touché par une photographie que l’envie nous prend de se saisir d’un appareil photo. On ignorait qu’une simple image pouvait raconter de si belles histoires, susciter autant d’émotions. 

Au cours des années, on risque d’oublier ce moment originel d’inspiration pure, éclipsé par les contraintes du quotidien : les projets, les missions, les deadlines... Ce hiatus forcé est le moment de se recentrer sur ses motivations intrinsèques. Prenez le temps de regarder les photos qui vous inspirent et de vous renseigner sur les photographes que vous admirez.

C’est aussi l’opportunité de découvrir de nouvelles sources d’inspiration. Rendez-vous sur la session Discovery de myMeero (après vous être inscrits) et découvrez le travail de certains des photographes les plus créatifs et électiques aujourd’hui. Vous pouvez aussi suivre deux masterclasses données par les photographes légendaires Duane Michals et Andrea Modica.  

Si vous avez besoin d’un boost de motivation, vous pouvez aussi lire les histoires d’autres photographes qui ont décidé de vivre de leur passion. Nos articles In Focus sont une série d’interviews avec certains de nos photographes partenaires partout dans le monde.

Kourtney Roy, Desperate Dreamer

Le documentaire Desperate Dreamer, disponible myMeero, détaille les procédés artistiques de la photographe Canadienne Kourtney Roy

6 - Essayez-vous à de nouvelles pratiques artistiques 

Chez Meero, nous partageons tous une passion commune pour la photo. Mais certains d’entre nous pratiquent aussi d’autres formes d’art. Vous essayer à de nouvelles pratiques artistiques peut être le moyen de vous découvrir de nouveaux talents et de prendre du recul sur votre photographie. C’est particulièrement le cas pour les arts graphiques : si vous avez toujours voulu essayer la peinture, le dessin ou le graphisme, c’est le moment de se lancer. Ne vous découragez pas si vous n'êtes pas satisfaits de vos premiers résultats. La maîtrise vient avec l’entraînement, et apprendre à échouer avec grâce peut être un exercice d’humilité particulièrement libérateur.

Au-delà de la pratique, vous pouvez chercher inspiration et réconfort auprès des oeuvres que vous avez toujours appréciées. De presitigieux musées et galeries de par le monde offrent des visites virtuelles de leurs collections. 

Si vous êtes plutôt cinéphile, c’est le moment de passer des heures à regarder les films qui vous ont inspiré au fil des années ou de découvrir de nouveaux réalisateurs. Si vous êtes un grand lecteur, utilisez le temps passé à l’intérieur pour découvrir de nouveaux écrivains, enfin finir le roman qui prend la poussière sur votre table de chevet, ou vous replonger dans les grands classiques. Tout ce qui peut développer votre créativité est à prendre et vous sera utile au moment où vous pourrez enfin sortir prendre de nouvelles photos. 

Restez informé

Recevez les dernières tendances photographiques et inspiration