La photographie immobilière selon Kike Marcen ou comment sublimer l'architecture

Photographie
11 déc. 2018 par Coral Nieto garcia
7 MIN

Le photographe espagnol Kike Marcén, spécialisé en architecture et plus particulièrement en photographie immobilière, a commencé il y a sept ans à travailler pour l’entreprise Google en tant que photographe pour Street View Trusted, ce qui lui a permis de devenir l’un des photographes les plus demandés sur ce marché à l'échelle internationale. Il a ainsi travaillé pour de nombreuses agences, architectes et constructeurs.

photographe immobilier

© Kike Marcén

Sa passion pour l’architecture l’a amené à approfondir ses bases théoriques en la matière, notamment les sujets focalisés sur les nouvelles avancées techniques et les discours théoriques qui animent la profession, influencés par des ouvrages tels qu’Energy, environment and building de Philip Steadman (Energie, environnement et édification), The Autonomous House de Brenda et Robert Vale (La maison autosuffisante) ou encore How buildings work: the natural order of architecture d’Edward Allen (Construction. Comment fonctionne un bâtiment. Principes élémentaires.) Mis à part son bagage conceptuel et le fait qu’il ait suivi des cours de photographie d’architecture comme ceux du célèbre Joan Roig, son approche demeure celle d’un autodidacte qui apprend sur le terrain.

Par sa capacité à capter l’essence même des principes architecturaux (forme, espace et ordre), Kiken Marcén parvient à réaliser des images dans lesquelles la vie s’introduit au sein des espaces construits. Malgré l’objectivité accentuée par la pureté des lignes et des formes géométriques, il respecte la nature de chaque matériau. Par ailleurs, il parvient à jouer avec la dichotomie des différents espaces, qu’il s’agisse des zones ouvertes comme les jardins et les ambiances bucoliques ou de l’intimité des intérieurs propre à la photographie immobilière.

Dans l’ensemble de ses images, on remarque une préférence pour la profondeur de champ, un jeu sur les perspectives, les lignes et les volumes, et une approche « naturaliste » de la lumière au service de la masse architecturale. Le résultat est une architecture intégrée dans son environnement, des volumes pures qui dialoguent avec le paysage - naturel ou urbain - dans lequel il s’inscrit. Cette interaction entre les différents éléments renforce l’idée de luxe en même temps qu’elle révèle un caractère « essentiel », « naturel » et « pur ». Dans ce but, Kike Marcén s’aide d’un équipement technique de haute qualité et n’hésite pas à intervenir pendant le processus de production et de post-production afin d’obtenir une image optimale. Il prend notamment soin de l’éclairage et se sert du bracketing dans la plupart de ses photographies en format RAW, de façon à obtenir de grandes plages dynamiques et une grande diversité de tons. L’objectif ultime de cette manière de procéder est de parvenir à capter le plus fidèlement possible la vision que l’architecte a de l’espace.

photographe immobilier

© Kike Marcén

Particulièrement attiré par l’idée de photographier une œuvre architecturale récemment construite et d’un certain standing, il vise à accentuer le caractère novateur tout en repérant les détails décoratifs qui peuvent fournir à l’image le maximum d’informations possible.

photographe immobilier

© Kike Marcén

photographe immobilier

© Kike Marcén

photographe immobilier

© Kike Marcén

photographe immobilier

© Kike Marcén

photographe immobilier

© Kike Marcén

photographe immobilier

© Kike Marcén

Restez informé

Recevez les dernières tendances photographes et inspiration