PHOTOGRAPHIE

Les meilleures formations de photographie en France

Toutes les écoles visent à fournir de l’inspiration et des outils issus de professionnels de l’industrie de la photo pour acquérir une méthodologie de travail pratique. Dans différentes proportions, ils consacrent une partie très importante à la prise de vue, à l’histoire et la culture visuelle, au métier de photographe (marketing, développement du portfolio, droits d’auteurs, comment fixer les prix, comment répondre aux besoins des clients, comment diffuser les images), aux logiciels et traitements de l’image (post-production), au vidéo et au graphic design (3D, Motion design).

Par ailleurs, les formations ont souvent un réseau d’anciens étendu qui facilite l’entrée sur le marché du travail.

Voici un guide des meilleures écoles de photographie en France.

1. Spéos

spéos photo

Située à Paris et à Londres, cette école vise à former des photographes capables de répondre aux exigences et aux différentes demandes du marché actuel. Dans cette optique, Spéos propose de suivre un programme de formation adapté à la disponibilité de l’étudiant (possibilité d’effectuer la formation en 1 an, 2 ans ou de suivre des ateliers) et de l’accompagner dans le choix de sa spécialité.

En plus de l’initiation à la prise de vue et à la culture de l’image, les enseignements se concentrent sur deux axes principaux : la gestion du métier (diffuser ses images, réaliser un portfolio, gérer ses commandes) et l’utilisation des logiciels de post-production. Une formation très complète qui a l’avantage d’englober tous les aspects de la vie d’un photographe indépendant.

Le plus de la formation : L’école propose des partenariats avec des institutions prestigieuses : le photoreportage avec Paris Match, la photographie de mode avec entres autres Cartier, Chanel ou Dior, et la photographie documentaire avec l’agence Magnum. Par ailleurs, grâce au programme Sépos Alumni Care. l’école aide les jeunes diplômés à faire leurs premiers pas dans le métier.

2. L'ENSP

ENSP

Fondée en 1982, cette école s’adresse aux étudiants souhaitant développer une pratique de photographe-auteur. En plus d’une formation technique, permettant aux élèves d’apprendre à maîtriser la photographie numérique, argentique et les techniques de post-production, l’école met l’accent sur l’histoire de la photographie et des séminaires critiques afin que les étudiants puissent penser leur pratique et la mettre en perspective avec des aspects historiques, esthétiques et artistiques. On y acquiert également un ensemble de connaissances théoriques (cours d’anglais, statut du photographe indépendant) et de pratiques complémentaires (multimédia, graphisme) de façon à ce que les jeunes diplômés puissent se lancer sereinement dans la vie active.

Compte tenu de l’importance accordée à la place de la recherche dans la pratique photographique des élèves et à l’acquisition d’une réflexion critique, cette école s’adresse aux étudiants souhaitant développer une pratique photographique artistique.

Le plus de la formation : L’école fait peau neuve et s’installe dans un nouveau bâtiment conçu par l’architecte Marc Barani qui ouvrira ses portes en 2019 !

3. École Nationale Supérieure Louis Lumière

ecole nationale supérieure louis lumière

Située depuis 2012 au coeur de la Cité du Cinéma à Saint-Denis, l’ENS Louis Lumière figure parmi les premières écoles dédiées à la photographie. Elle fut en effet créée en 1926 sous l’impulsion de personnalités connues comme Louis Lumière et Léon Gaumont et dispense depuis des formations consacrées au cinéma, à la photographie et au son. L’admission sur concours est connue pour être particulièrement sélective et s’adresse à des étudiants ayant déjà de très bonnes connaissances techniques. L’école met en effet l’accent sur les enseignements techniques et la première année consiste d’ailleurs en une mise à niveau des connaissances dans ce domaine. On y apprend donc aussi bien la prise de vue que la post-production de façon à pouvoir les appliquer dans différents secteurs : industriels, commerciaux, institutionnels… Au cours des 3 années de son apprentissage, l’élève doit concevoir son projet professionnel personnalisé notamment par la réalisation de 2 stages et par la rédaction d’un mémoire.

Le plus de la formation : L’école propose aux étudiants de travailler sur des projets concrets grâce à de nombreux partenariats avec notamment le Point Ephémère, la Maison Européenne de la Photographie ou encore le festival Circulation(s).

Inscrivez-vous ici, pour passer le concours d’entrée.

4. École de Condé

école de condé

Connue pour ses spécialités en Design et Arts Graphiques, L’École de Condé propose également un Bachelor de Photographie dans les villes de Paris, Lyon et Nancy. Si l’Histoire de la photographie est dispensée tout au long des 3 années de formation, l’enseignement se concentre surtout sur la maîtrise de la prise de vue (argentique et numérique) et sur la post-production qu’il s’agissent de laboratoire argentique ou de retouches numériques.

Le plus de la formation : L’école vise à former des professionnels de l’image et enseigne ainsi une pratique photographique qui tient compte des enjeux de communication visuelle en interrogeant le lien entre photo, graphisme et vidéo.

Une école avec un tarif de 8 250 €  par an, admission en entretien et présentation du portfolio.

5. L’ETPA

etpa toulouse

À la fois technique et créatif, le BTS Photographie proposé par l’ETPA à Toulouse prépare aux différents métiers de techniciens de l’image. Grâce à son parcours pluridisciplinaire, l’école dispense aux étudiants un enseignement très complet visant à maîtriser aussi bien les multiples techniques photographiques (prise de vue, post-production, laboratoire) que les domaines nécessaires à la bonne gestion de leur future activité (droit, économie, culture générale et photographique…). En parallèle de ces enseignements, les étudiants doivent effectuer plusieurs stages en entreprise afin de découvrir leur futur domaine d’activité et de préparer progressivement leur vie professionnelle.

Le plus de la formation : L’ETPA se démarque particulièrement par la qualité et la renommée de ses professeurs et de ses intervenants. Les élèves peuvent ainsi échanger avec des personnalités reconnues du milieu comme la photojournaliste Jane Evelyn Atwood, le directeur artistique du festival « Images Singulières » Gilles Favier ou encore le photographe plasticien Dominique Roux. Autant d’intervenants qui offrent aux étudiants l’occasion de créer un dialogue stimulant et passionnant autour de la photographie.

L’inscription se fait sur dossier avec une liste de voeux entre le 22 janvier et le 13 mars. Un prix variant entre 3 980 et 6 380 euros par an.

6. L’Efet

efet paris

Le parcours Photographie proposé par l’EFET (créé en 1970) offre l’avantage de choisir la formule qui correspond le mieux au profil et à la disponibilité de l’étudiant. Il peut ainsi choisir d’effectuer un Bachelor en 3 ans spécialisés en Photographie ou en Photographie & Web Design ou opter pour une formation continue à temps partiel, en cours du soir ou à temps complet durant une année scolaire. La formation continue s’adresse notamment aux personnes souhaitant se réorienter

Conscient que le métier de photographe a considérablement évolué ces depuis l’arrivée du numérique, l’école a décidé de mettre l’accent sur les nouvelles pratiques qu’un photographe indépendant doit connaître aujourd’hui. C’est pourquoi, en plus des enseignements « classiques » de prise de vues et de post-production, les étudiants apprennent également à développer un site web, créer des vidéos ou encore utiliser les réseaux sociaux afin d’apprendre à communiquer sur leurs créations et leur activité professionnelle. Des connaissances essentielles pour parvenir à s’intégrer dans le secteur et à s’adapter le mieux possible aux demandes actuelles.

Le plus de la formation : Les élèves de 3e année sont invités à exposer leurs travaux durant les Rencontres d’Arles et sont chargés de l’accrochage, du vernissage et de la gestion du lieu durant tout le temps de l’exposition.

Des frais de 300 euros d’inscription sont demandés, l’école coûte 8 100 euros par an en cours complet.

7. L’École Nationale Supérieure d’Arts Décoratifs

ecole nationale superieure d'arts decoratifs

Connue pour la diversité de ses spécialités (Architecture, Design, Animation…), l’ENSAD permet également de suivre un cursus Photographie/Vidéo conçu comme une formation professionnalisante dans la pratique de chacun de ces médiums. Ce parcours n’est pas exclusivement consacré à la photographie ou à la vidéo, mais a pour objectif d’établir un dialogue entre eux et d’explorer de nouvelles approches. L’enseignement général alterne entre des cours théoriques et des projets pratiques qui permettent à l’élève de maîtriser toute la chaîne de production d’une œuvre : de sa conception à sa mise en valeur dans le cadre d’une exposition ou d’une commande. Par ailleurs, tout au long des 5 années de sa scolarité, l’élève apprend à développer un point de vue critique sur sa pratique et à réaliser des projets personnels. L’école entend ainsi rendre les élèves plus autonomes et plus matures dans leur futur métier.

Le plus de la formation : Au cours de sa formation, l’élève aura l’occasion de réaliser des workshops, de rencontrer des professionnels, des critiques et des commissaires d’exposition et pourra aussi participer à des concours avec d’autres écoles européennes.

8. BLOO

bloo lyon

Cette école-atelier située à Lyon met au coeur de sa pédagogie la pratique photographique et la compréhension de l’image. BLOO dispense un enseignement où la pratique et la théorie sont intimement liées afin que l’élève parvienne toujours à combiner le fond et la forme. Il y apprend la maîtrise des techniques photographiques, mais également à réfléchir sur l’image contemporaine grâce à une équipe pédagogique de qualité. Les élèves ont ainsi l’opportunité de suivre les cours d’histoire de la photographie d’Arnaud Claas et Michel Poivert (professeurs à la Sorbonne) ou de rencontrer des photographes de renom comme Elina Brotherus, Valérie Jouve ou Denis Darzacq.

Le plus de la formation : Les promotions sont limitées à 20 étudiants, ce qui permet de les accompagner dans l’élaboration de leur projet artistique et professionnel et de dispenser un apprentissage sur-mesure. L’étudiant est ainsi placé au coeur de la formation.

Une école avec un prix par année de 5 950 € et des frais d’inscription de 900 €.

9. L’École des Gobelins

ecole des gobelins

Le cursus Photographie & Vidéo de l’École des Gobelins propose 2 parcours : l’étudiant peut se spécialiser en Prise de vue ou en Post-production. Il opte donc dès son entrée pour une spécialisation et suivra ce parcours durant les 3 années de sa formation. Dès le début de la scolarité, l’accent est mis sur la professionnalisation de l’étudiant. L’enseignement alterne en effet entre cours théoriques et pratiques, et stage en entreprises. Au cours de la première année, l’élève apprend à maîtriser les techniques photographiques et à acquérir les connaissances fondamentales du métier de photographe ou vidéaste. Les Masterclasses mises en place à partir de la 2e année permettent aux élèves de connaître les différents secteurs de l’image : mode, pub, nature morte, portrait… Si l’étudiant apprend à développer un regard artistique, il est surtout formé à la photographie de commande et à répondre aux demandes de ses futurs clients. Grâce à la la création d’un book et d’un site web, il apprend également à communiquer sur son travail et à le mettre en valeur.

Parce qu’au cours de sa carrière, le futur photographe sera amené à voyager et à travailler avec de multiples nationalités, l’école des Gobelins a imposé 2 à 3 mois de stage à l’étranger lors de la dernière année. C’est aussi au cours de cette année que l’élève devra choisir sa spécialisation (mode, pub, documentaire, nature morte, architecture…)

Le plus de la formation : L’école propose un partenariat avec Paris Photo ainsi qu’avec la résidence BMW Gobelins. Les élèves ont également la possibilité de réaliser des expositions et de voir leurs portfolios publiés dans des magazines et la presse digitale (Fisheye, Basque International…).

Des frais de scolarité de 7500 € par an pour les étudiants venant de l’Union Européenne.

21 Dec 2018 par Coline Olsina

Populaire


Articles similaires

PHOTOGRAPHIE

L’apparition de la couleur en photographie

La photographie couleur apparaît en 1868, d'abord grâce à des processus rudimentaires et compliqués d'utilisation. Outre les difficultés techniques, ce sont les mentalités, au début réticentes à l’innovation, qui ont dû être bousculées, notamment dans la photographie artistique et documentaire.

20 Nov 2018 par Baptiste Le guay