PHOTOGRAPHIE

L'histoire du design informatique à travers les clichés épurés de James Ball

Docubyte, alias James Ball, est un designer, photographe et retoucheur professionnel britannique qui travaille avec des clients tels qu’Airbus, Vice Magazine, The Guardian, Uk Space Agency, et d’autres prestigieux noms. Il est passionné depuis toujours par la science et l’informatique, il se définit d’ailleurs lui-même comme un « véritable geek », en témoigne son pseudonyme, une référence directe au monde de l’informatique.

Aussi doué pour le design que pour la photographie, il combine ces deux compétences et sa passion pour la science dans un travail intitulé « Guide to Computing ». C’est une histoire de la technologie informatique entre 1945 et 1979 à travers des photographies épurées et minimalistes toutes en couleurs. Les clichés présentent ces énormes machines à calculer rénovées pour l’occasion et retouchées, seules au milieu du cadre sur un fond aux couleurs pop variables. On assiste ainsi à l’incroyable évolution de la technologie et du design sur une période de 30 ans qui a changé le visage du monde par ces inventions.

En expert de la retouche, il s'est permis de redonner une nouvelle jeunesse à ces objets désormais reliques dont certains étaient très endommagés lorsqu'il les a récupérés. 

IBM 360 (1964)

IBM 360

La particularité de l’IBM 360 se trouve essentiellement dans son design. C’est une série d’ordinateurs dont l’architecture permettait le passage d’un modèle à un autre quelle que soit leur taille facilement. Les mêmes cartes étaient lues par les différentes machines de cette série qui devenaient ainsi compatibles entre elles et offraient l’ensemble des services informatiques de l’époque.

Xerox alto (1973)

XEROX alto

C’est l’un des premiers ordinateurs à écran personnel qui ont été conçus. Par ailleurs, c’est le tout premier modèle à utiliser la métaphore du bureau pour désigner de l’interface à travers laquelle on accède à ses fichiers et logiciels. C’est aussi sur ce modèle que l’on aperçut la première barre d’outil telle qu’on la connait aujourd’hui.

IBM 1401 (1964)

IBM 1401

L’un des ordinateurs de deuxième génération les plus vendus, il était capable entre autres de réaliser 193 000 additions de 8 chiffres par minute ou encore de lire 1500 caractères par seconde. Cette machine extrêmement chère coûtait environ 78 000 dollars à l’époque mais était le plus souvent proposée en location à 1450 dollars par mois.

Harwell Dekatron (1957)

Harwell Dkatron

Ce mastodonte des années 50 pesait 2 tonnes et demi. Il est décrit dans le livre des records de « plus vieil ordinateur numérique du monde ».

Endim 2000 (1965)

Endim 2000

Cet ordinateur dont très peu d’exemplaires ont été fabriqués est un produit originaire de la République Démocratique Allemande.

HDR 75 (1970)

HDR 75

IBM 729 (1959)

IBM 729

Malgré ses allures d'énorme cassette d'enregistrement, il s'agit bien d'un ordinateur. Enfin, dans sa plus basique utilisation. La bande était nécessaire autrefois pour que les ordinateurs remplissent leur fonction première, l'enregistrement et le stockage de données. 

 

ICL 750 (1971)

ICL 750

Cet objet est l'ancètre du poste de travail tel qu'on le connaît aujourd'hui (bien que dans les prochaines années ce dernier soit peut-être voué à l'extinction). Il faisait environ la même taille qu'un PC actuel mais était bâtit en un seul bloc en vertical. Il fut construit dans le but de qu'il envahisse les bureaux d'entreprise et qu'il devienne l'outil de travail par excellence.  

Elliot 803 Tape Unit (1960)

Elliot 803 Tape Unit

IBM Sage (1950)

IBM Sage

Le système appelé SAGE est un acronyme de Semi Automatic Ground Environment. Il était un réseau de macroordinateurs qui traitait l'information provenant de différents sites radars partout dans le pays. C'était utilisé comme une arme pendant la guerre froide entre les États-Unis et l'URSS. Cette technologie permettait de produire en temps réel une image unifiée de l'espace aérien à l'échelle nationale et de mieux appréhender ainsi des décisions tactiques.  

 

Cray-1 (1975)

CRay-1

L'un des ordinateurs les mieux vendus de l'histoire, faisant partie de la catégorie des superordinateurs conçus par Cray Research.

Ferranti Atlas (1964)

Ferranti Atlas

L'ordinateur développé à l'Université de Manchester par une équipe dirigée par le Professeur Tom Killburn était, au moment de sa création, le plus puissant sur Terre. 

 

Crédit Photos : Docubyte

07 Jun 2018 par Alexandre Nessler

Populaire


Articles similaires