]
photographie

Le photographe Abbas meurt à l'âge de 74 ans

Autoportrait photo d'Abbas

Le photo-reporter iranien Abbas est décédé le 25 avril 2018 à Paris. Il avait 74 ans. Il était connu pour son travail pour l’agence Magnum Photos et ses reportages sur le terrain de nombreux conflits à travers le monde. Il avait notamment photographié la révolution Iranienne de 1979 et les années agitées qui suivirent dans son pays. En plus de 50 ans de carrière, il avait suivi les conflits en Irlande du Nord, au Bangladesh, au Vietnam, à Cuba, au Chili ou encore en Afrique du Sud. Il restera comme l’un des plus grands reporters de guerre de la deuxième moitié du 20ème siècle, aux côtés des Capa, Cartier-Bresson, Riboud, et d’autres photographes de Magnum.

Abbas disait de sa photographie : « Aujourd’hui, ma photo est une réflexion qui se concrétise dans l’action et aboutit à une méditation. La spontanéité — le moment suspendu — intervient pendant l’action, à la prise de vue. Une réflexion sur le propos la précède. Une méditation sur la finalité la suit. C’est là, pendant ce moment exaltant et fragile, que s’élabore la véritable écriture photographique : la mise en séquence des photos. Le souffle de l’écrivain est alors nécessaire à cette entreprise. Le photographe, n’est-il pas celui qui « écrit avec la lumière » ? Mais à la différence de l’écrivain qui possède son verbe, le photographe est, lui, possédé par sa photo, par la limite du réel qu’il doit transcender pour ne pas en devenir prisonnier. »

Une femme soupçonnée de soutenir le Shah est emmenée par des opposants, Iran, 1979.

Des pèlerins en pleine prière sur le mont Rahma, en Arabie Saoudite, en 1992.

Jacques Chirac prend un verre avec ses électeur, en Corrèze, en 1982.

Haiti, 2000.

Une femme dans une tempête de sable, au Mexique, en 1985.

Un mur s'effondre après l'incendie d'une maison, probablement provoqué par l'IRA en Irlande du Nord

Abbas dans ses habits qu'il porte sur le terrain, au milieu des conflits, 1973.

Un soldat de l'armée du Vietnam du Sud, en 1973.

Lors du premier anniversaire de la révolution iranienne, un jeune homme fait un malaise dans la foule, en Iran, en 1980.

Une femme en niqab traditionnel au Maroc, en 1991.

A la fin de la sécession du Biafra, une femme tient son enfant atteint de malnutrition dans les bras. Nigeria, 1970.

 

Crédit Photos : Abbas

Publiée le