Comment prendre de beaux portraits photographiques quand on est débutant

Photographie
17 août 2020 par Monica Linzmeier
10 MIN

Photo par Monica Linzmeier

Traditionnellement, la photographie de portrait était prise en studio. Mais avec la démocratisation de la photographie de haute qualité et l’explosion des profils en ligne, la photographie de portrait ne se résume plus à la simple prise de vue en studio. Dans les portraits d'aujourd'hui, la lumière naturelle entre plus souvent en jeu, ainsi qu'un cadre qui correspond au ton. Vous avez peut-être même déjà entendu parler de ces photos appelées "photos de personnes". 

Il faut un certain niveau technique pour obtenir la photo que vous voulez, mais il est tout aussi important que votre sujet se sente à l'aise et en confiance devant l'appareil.  C'est la raison pour laquelle nous décomposons le travail en deux parties pour les photographes débutants : comment obtenir le meilleur portrait techniquement et ensuite comment gérer la relation avec les sujets. 

1. 1. S'installer

 

2. Comment diriger vos modèles, qu'ils soient professionnels ou non

 

S'installer 

De quoi aurez-vous besoin ?

Si vous voulez vraiment maîtriser les photos de portrait, vous allez devoir éviter le mode automatique et travailler en manuel. Si vous voulez vraiment explorer les différents types de photographie de portrait, voici ce que je vous suggère : 

Un appareil photo reflex

Un objectif à grande ouverture (2,8f idéalement) 

Un trépied

Un flash et un réflecteur 

Une charte de gris neutre

Un modèle

Quel objectif choisir ? 

Différents objectifs vont vous donner des effets différents, par exemple, une distance focale plus longue va aider à aplanir un visage, ce qui est parfois préférable. Cependant, avec un objectif plus long (pensez à 200), vous devrez compenser la stabilité et choisir une vitesse d'obturation plus élevée. (Si vous débutez en photographie et que cela ne vous évoque pas grand chose, jetez un oeil à cet article sur les bases de la prise de vue en manuel et revenez ensuite !). 

Personnellement, j'adore photographier avec mon objectif fixe 50mm 1.4f. L'ouverture est si grande qu'elle me permet de prendre de belles photos même si l’éclairage est faible. Idéalement, il vous faut un objectif qui peut s'ouvrir jusqu'à 2,8f pour que le point soit complètement fait sur le visage du sujet, tout en créant un effet bokeh. (Pensez au "mode portrait" des nouveaux smartphones, qui ajoutent un flou numérique tout autour de la personne, mais cela est fait numériquement pour tenter de reproduire l'effet réel que vous pouvez obtenir avec le bon objectif). Vous pouvez voir un exemple rapide entre différentes ouvertures ici : 

Différence d'ouverture

Photos par Monica Linzmeier

Quels sont les réglages de l'appareil photo à utiliser ? 

This question always comes up, and the answer always depends on what you are looking for!  To answer, we are going to focus on a classic headshot portrait that includes the shoulders and natural lighting. When starting out you want the aperture to be around 2.8f to highlight the subject’s face in a flattering and professional way and create that soft background while keeping your subject's eyes in focus.

Si vous voulez un portrait éblouissant, le plus important, ce sont les yeux.

Le 2.8f vous permettra de vous entraîner à faire le point sur les yeux du sujet tout en adoucissant l'arrière-plan. Plus le champ est large, plus vous risquez de vous tromper de mise au point, comme vous pouvez le voir sur la photo ci-dessous. 

Photo par Monica Linzmeier

Cette photo a été prise à 1.4f. Peut-être qu'à première vue, les deux photos ont l'air bien. Vous pourriez peut-être même les publier sur Instagram, car il est difficile de faire la différence. Mais à l’impression, il n’y aurait pas photo (?). À gauche, ses yeux sont nets et bien centrés. À droite, la mise au point était légèrement décalée, et j'ai fini par me concentrer sur son nez. J'ai zoomé sur les deux photos ci-dessous pour vraiment montrer la différence. 

En ce qui concerne la vitesse d'obturation et la sensibilité ISO :

Vous devrez ajuster votre vitesse d'obturation en fonction de votre objectif et de l'éclairage disponible. Si les conditions vous permettent de prendre au moins 200 photos, c'est l'idéal. En règle générale, la vitesse d'obturation doit être au moins deux fois supérieure au mm de l'objectif. Par exemple, pour un objectif de 50 mm, vous devez en prendre au moins 100 afin d'éviter le flou de bougé, à moins que vous ne disposiez d'un trépied fiable.  

La dernière chose à régler est la sensibilité ISO. Il faut qu'il soit le plus bas possible pour éviter les photos avec du grain. Personnellement, je règle mon ISO en dernier pour compenser les autres éléments afin d'équilibrer le triangle d'exposition.
 

 

Le triange d'exposition

Bien régler l'éclairage 

Comme pour tous les autres types de photographie, l'éclairage est incroyablement, super, extra, ultra important. Cependant, il existe de nombreuses façons d'obtenir le bon éclairage, et chacune a ses avantages. Une façon classique et naturelle d'obtenir le bon éclairage est de prendre des photos pendant la “Golden hour”, que nous abordons en détail ici. Il existe d'autres options, comme la prise de vue dans un studio où vous pouvez contrôler votre source de lumière, et qui est l'un des meilleurs moyens de comprendre rapidement l'éclairage. 

Autre idée : vous pouvez essayer de photographier près d'une fenêtre pour faire entrer une douce lumière naturelle afin de mettre un côté de votre sujet en valeur. Ajoutez un réflecteur pour diriger la lumière sur d’autres points. 
 

Photo par Monica Linzmeier

Ou si vous avez une belle journée nuageuse, vous pouvez simplement aller en extérieur. 

Mais il arrive parfois que vous vous retrouviez dans des conditions franchement pas idéales, par exemple si votre client ou votre sujet n'est disponible qu'à midi, un jour ensoleillé et clair. Cela crée des ombres peu flatteuses sous les yeux et le nez et doit être évité, mais une bonne astuce rapide à essayer est de trouver une zone ombragée, juste à l'abri du soleil.  

Où shooter ? Trouver le bon endroit 

Si l'objectif est simplement d'obtenir une photo de face sans montrer l'arrière-plan, optez pour un emplacement qui vous permettra de contrôler au maximum l'éclairage. Mais si vous prévoyez d'inclure des indications sur l'emplacement, assurez-vous de choisir un endroit qui correspond au "thème".

Si la forêt et la plage sont magnifiques, elles sont un peu déplacées si la prise de vue de face est destinée à une photo LinkedIn et que votre sujet porte une tenue très “bureau”. De même, les portraits de famille dans un bureau seront un peu impersonnels. 

Comment diriger vos modèles, qu'ils soient professionnels ou non

Maintenant que vous vous êtes assuré que toutes ces conditions sont remplies, vous devriez obtenir la photo que vous voulez. Mais si vous ne parvenez pas à mettre votre sujet à l'aise, votre client risque de ne pas être satisfait du résultat ! 

Les portraits qui sont faits pour la personne représentée sont délicats, car en tant qu'humains, nous nous voyons différemment des autres. La meilleure façon de lutter contre ce phénomène est de mettre votre sujet à l'aise. Les personnes "photogéniques" sont généralement celles qui sont les plus à l'aise devant l'appareil photo. 

Comment pouvez-vous les mettre à l'aise ?

Parlez-leur de ce que vous faites. Parfois, lorsque nous sommes derrière l'objectif, nous sommes tellement absorbés par ce que nous faisons que nous oublions qu'il y a une personne derrière l'objectif. Rassurez-les en leur disant qu'ils sont entre de bonnes mains. 

Vous pouvez suggérer quelques poses qui mettent les gens à l'aise : les mains dans les poches, appuyé contre un arbre, assis sur les escaliers. Ces poses permettent aux gens d’équilibrer leur poids de corps et de ne pas se demander ce qu’ils vont pouvoir bien faire de leurs mains.

Les diriger vous donnera non seulement plus de contrôle, mais les aidera à sentir que vous savez ce que vous faites et donc qu'ils peuvent avoir confiance en vous. En retour, leur langage corporel commencera à se détendre, et vous pourrez enfin les amener à s'ouvrir. 

Je trouve que les meilleures photos finissent toujours par être prises à la fin de la séance, car ils se sont habitués à l'appareil photo et à ce "clic" bruyant.

Trouver leur meilleur angle

Une fois qu'ils sont à l'aise, il est temps de réfléchir à la manière de mettre en valeur les meilleurs traits de la personne. 

Il n'existe pas d'angle unique qui convienne à tout le monde. Parfois, les gens ont un "bon côté", parfois ils sont les meilleurs en ligne droite, parfois ils sont superbes sous tous les angles ! Gardez juste à l'esprit que l'angle sous lequel vous les prenez exagérera ce qui est proche de la caméra. 

Si vous photographiez quelqu'un en regardant vers le bas, ses yeux et son front paraîtront plus grands, si vous photographiez quelqu'un en regardant vers le haut, il paraîtra plus grand et plus imposant. C'est pourquoi, pour un portrait classique, vous voulez être sûr de vous mettre à leur niveau. Cela vaut aussi pour les enfants ! 

Une fois que vous avez obtenu des résultats qui vous plaisent, vous pouvez leur suggérer, à chaque fois qu'ils entendent le "clic" de votre obturateur, de bouger un peu l'angle de leur menton, ce qui leur donnera plus de choix à la fin. Avec la photographie numérique, il est normal de leur donner quelques options supplémentaires. 

Voilà ! Ça fait beaucoup d’infos, mais en fin de compte, si vous prenez le temps de faire la mise au point, de choisir le bon éclairage et de mettre votre sujet à l'aise, vous obtiendrez forcément une excellente photo. Après, vous pourrez vraiment vous amuser en testant différentes méthodes photographiques, et définir votre propre style.
 

Restez informé

Recevez les dernières tendances photographiques et inspiration