]
Ecologie

«Ugly Produce is Beautiful» un projet photo inspirant pour lutter contre le gaspillage

Mise en scène d'oignon rouge

Avec la nourriture que l’Europe jette chaque année, il serait possible de nourrir 1 milliard de bouches pendant 1 an, soit l’intégralité des personnes qui souffrent de malnutrition dans le monde, selon l'Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO). Dans les pays occidentaux, ce sont ainsi 95 à 115 kilos qui finissent à la poubelle. Les premières victimes de cette purge sont souvent les fruits et les légumes. Pour cause, les lois imposent des critères stricts aux producteurs et tout produit qui ne rempli pas ces attentes est jugé impropre à la consommation. C’est donc plus du tiers de la production agricole qui n’atteindra jamais les assiettes. Aux États-Unis, cela concerne environ 40% des denrées alimentaires produites.

Partant de ce constat affolant, la New-Yorkaise Sarah Phillips a décidé de lancerelle le projet «Ugly Produce is Beautiful» pour dénoncer cette situation qu'elle trouve absurde. Elle écrit à ce sujet "Chaque année, plus de deux milliards de kilos de produits aux Etats-Unis ne sont pas récoltés ou vendus pour des raisons esthétiques, ces légumes défaillants sont abandonnés dans les champs pour éviter le coût et l'effort de la moisson. Ou récoltés et restés invendus, puis laissés pourrir dans des déchetteries à cause de défauts très légers qui n'affectent pas forcément leur fraîcheur ou leur qualité. Ces produits rejetés sont appelés "moches" ou "imparfaits", ou produits déformés, tordus, difformes.

La photographe a alors une idée lumineuse : redonner leurs lettres de noblesse à tous ces produits éliminés. Dans une série de photos aussi créatives qu’esthétiques, l’artiste met en scène et sublime les fruits et légumes qui n’ont pas su remplir les canons de beauté de l’industrie agroalimentaire. Une initiative qui fait du bien et à dévorer sans modération.

 

«Ugly Produce is Beautiful» par Sarah Phillips

 

 

 

Publiée le