Créatifs freelance : protégez votre travail !

Corporate
6 mai 2020 par Joy Habib
7 MIN

Le travail en freelance séduit de plus en plus de créatifs. Et pour cause : le statut d’indépendant permet une flexibilité souvent incompatible avec le travail salarié. Choisir ses horaires, ses missions, son rythme de travail, le tout, sans relation de subordination à ses clients… Le rêve, non ? 

Mais (car il y a un mais) les indépendants sont moins protégés que les travailleurs salariés. En plus de la prospection et de la compatibilité, ils doivent se charger eux-même de la protection de leurs oeuvres et faire valoir leurs droits en cas de litige ou d’impayé.
Heureusement, il suffit de quelques mesures de précaution pour garantir sa sécurité. Si vous n’êtes pas sûr de toutes les avoir en tête, on vous propose un petit tour d’horizon !

Le droit d'auteur joue en votre faveur !

Une collaboration dans les règles de l'art 

Un travail partagé en toute sécurité 

Le droit d’auteur joue en votre faveur ! 

Que protège le droit d’auteur ? 

Pour bien défendre ses droits, encore faut-il les connaître ! En France, le droit d’auteur est favorable aux créatifs. Toute création de type littéraire ou artistique est protégée du fait même de sa création. Souvenez-vous : pas besoin, comme dans les pays anglo-saxons, de déposer vos créations pour bénéficier du copyright. 

La cession des droits 

Votre droit d’auteur vous permet de vous opposer à toute divulgation ou utilisation non-autorisée de votre oeuvre, rémunérée ou non. Vos clients ne peuvent utiliser vos créations que si vous leur cédez vos droits. 

Comment ? En prévoyant une clause de cession ou de location de droits dans le contrat. 

N’oubliez pas d’inclure aussi la cession de vos droits dans les devis que vous envoyez à vos clients !   

Qui utilise votre travail ? 

Si vous créez du contenu visuel, gardez un oeil sur vos productions. Pour vous assurer que personne n’utilise votre travail sans en avoir l’autorisation, vous pouvez recourir à une recherche Google Image. Glissez l’image en question dans votre navigateur, et Google identifie en quelques secondes toutes les occurrences de cette image sur internet. Mais il peut être laborieux d’effectuer cette manoeuvre pour de nombreuses images. Certaines startups telles que Pixsy ou Tineye proposent des solutions automatiques plus adaptées aux créatifs qui veulent faire respecter leur droit d’auteur. 

Une collaboration dans les règles de l’art

Si vous débutez, il peut être tentant de se lancer dans l’exécution d’une nouvelle mission sans prendre les précautions nécessaires. Le travail de l’indépendant est flexible (il vous est techniquement possible de travailler sans contrat par exemple), mais ne négligez pas pour autant les documents légaux : ils sont là pour vous protéger. 

Les indépendants aguerris vous le diront : une situation d’impayé est vite arrivée. Que le client prétexte des problèmes de trésorerie ou qu’il prétende ne plus vouloir utiliser votre travail, il peut mettre du temps à régler vos factures. Il existe des moyens légaux pour réclamer votre dû le cas échéant, mais mieux vaut se montrer prévoyant : 

  • Réclamez un cahier des charges clair

Difficile de suivre un brief lorsque ce dernier change tout le temps. Pour éviter les mauvaises surprises, rassemblez toutes les indications données par votre client sur un document clair et précis (que vous lui ferez signer, de préférence). 

  • Envoyez des devis et factures professionnelles 

Ce sont les documents indispensables à une collaboration réussie. Pour les créer, il existe une solution simple et rapide. La plateforme myMeero a été pensée pour permettre aux créatifs indépendants de gérer leurs missions tout en élargissant leur champ d'inspiration. Parmi ses fonctionnalités, elle permet de rédiger ces documents importants en quelques clics. Rendez-vous dans la section myBusiness (mais profitez-en pour faire un tour sur les sections Community et Discovery !)

  • Rédigez un contrat en détaillant vos Conditions Générales de Vente

Nous vous avons déjà parlé de l’importance d’inclure une clause de cession des droits dans votre contrat. Pensez également à rédiger des Conditions Générales de Vente (CGV) qui précisent les pénalités en cas de retard de paiement (et définissez les délais de paiement). 

  • Ne commencez à travailler que si vous recevez un acompte 

L’acompte couvre habituellement 30% à 50% du coût de la mission. Il vous permettra de vous mettre au travail sereinement. 

Un travail partagé en toute sécurité 

Toutes ces précautions légales vous protègent. Mais en pratique, rien ne vaut certaines dispositions concrètes qui empêchent les personnes mal-intentionnées d’accéder à votre travail. L’outil de partage de Meero, MeeroDrop a récemment été ouvert au grand public. Il peut être d'une grande utilité pour les créatifs indépendants car il allie élégance et sécurité des transferts. Il permet d’envoyer vos maquettes ou photographies au client de manière élégante et sécurisée. 

  • Protégez par un mot-de-passe 

Les transferts MeeroDrop sont d’une simplicité déconcertante. Il suffit de glisser les fichiers que vous souhaitez envoyer dans votre navigateur, et voilà ! Un lien de partage pérenne (appelé Drop) est créé. Pendant trois mois, vous et vos collaborateurs pouvez y ajouter des fichiers (jusqu’à 10 Go) ou commenter et modifier ceux existants. 

Seulement, cette simplicité ne se fait pas aux dépens de la sécurité : il est possible de protéger vos Drops par un mot-de-passe. Seules les personnes concernées peuvent y accéder ! 

  • Bloquez ou limitez les téléchargements 

Comment montrer à vos clients différentes déclinaisons ou options en vous assurant qu’ils ne les utilisent pas sans votre consentement ? Pour éviter que votre destinataire ne se saisisse d’une oeuvre qu’il n’aurait pas payée, MeeroDrop vous permet d’en bloquer le téléchargement. Vos destinataires pourront visionner vos images ou vidéos, mais c’est tout !

  • Pensez aux filigranes ! 

À l’étape de la prospection, il est important de partager vos travaux finis avec le public le plus large possible. Difficile alors d’assurer la protection de vos oeuvres. MyMeero, plateforme au service des créatifs indépendants, permet de créer des galeries professionnelles en apposant des filigranes aux contenus visuels partagés. Les photos ou créations graphiques que vous postez dans les galeries MyMeero portent votre marque et seront difficiles à exploiter par des tiers.    

Les freelance d’aujourd’hui n’ont plus à choisir entre professionnalisme, service client et sécurité. MeeroDrop, l’outil de transfert de Meero vous permet d’effectuer votre travail avec élégance tout en vous assurant de faire respecter vos droits.
Vous pouvez en découvrir les nombreuses autres fonctionnalités qui permettent notamment de faciliter les échanges et de favoriser le travail en équipe ! 

Restez informé

Recevez les dernières tendances photographiques et inspiration