Prendre 100 photos de chaque pièce et 3 autres exercices

Corporate
31 mars 2020 par Joy Habib
7 MIN

Après quelques jours de quarantaine, on a vite l’impression d’avoir fait le tour du catalogue Netflix et d’avoir passé des heures en visioconférence avec toutes ses connaissances. Si vous êtes photographe, l’envie de prendre de nouvelles photos vous démange. Mais à moins que la nature-morte ou l’autoportrait soient vos domaines de prédilection, vous vous dites peut-être que vous n’avez pas grand chose à photographier. Détrompez-vous. Que vous soyez confiné dans une grande maison familiale ou dans un petit studio citadin, vous êtes loin d’avoir épuisé vos possibilités.

Mayaz Dimashki est un photographe autodidacte qui pratique son art depuis 10 ans. Il a fait carrière dans le milieu et travaille aujourd'hui chez Meero en tant que producteur. Mais à ses débuts, il se formait chez lui en suivant séminaires et tutoriels en ligne. Qui de mieux, donc, pour nous donner des conseils sur la meilleure manière de progresser en cette période très particulière.
Voilà quatre exercices qu’il recommanderait aux photographes confinés. 

1 - Prenez 100 photos de chaque pièce. 

Confinement ou pas, Mayaz jure par cet exercice qu’il recommande vivement lorsqu’un photographe en herbe vient lui demander conseil.

Les consignes sont simples : il suffit d’entrer dans une pièce, de fermer la porte derrière soi, et de ne pas en sortir avant d’avoir pris 100 photos. Les premières photos seront les plus standards, similaires à d’autres photographies d’intérieur. Mais quand vous aurez épuisé les angles les plus évidents, vous vous montrerez plus créatifs. Voilà l’intérêt de cet exercice : il vous force à faire preuve de créativité dans des circonstances en apparence banales. Vous vous surprendrez à prendre des photos étonnantes dans les environnements qui vous sont les plus familiers. L’art naît de la contrainte, comme le veut la formule d’André Gide. Et la contrainte de se trouver enfermé dans une chambre peut bien être l’impulsion qui vous pousse à créer vos oeuvres les plus inventives.

Lorsqu’on apprend la photo, il est normal de consacrer beaucoup de temps au perfectionnement de ses compétences techniques. Si la technique est importante, il est tout aussi crucial d’entraîner son regard. C’est en travaillant le regard que vous portez sur le monde que vous commencerez à trouver des thèmes intéressants et les détails insolites qui vous ont toujours échappé se révèleront à vous. Cet exercice a aussi le mérite de vous entraîner à porter une plus grande attention aux détails, ce qui vous permettra de prendre des photos intéressantes lors de vos missions pro. 

Si l’architecture particulière de chaque pièce impose un genre de photos différent, Mayaz donne un conseil général qui pourrait s’appliquer pour toutes les pièces : il faudrait commencer par les prises grand angle pour photographier la pièce entière. Passez ensuite aux plans moyens pour photographier des objets et zoomez sur les textures et les modèles que vous trouvez intéressants. 100 photos, c’est bien assez pour parcourir l’éventail de possibilités qu’offre votre appareil. 

Mayaz Dimashki

© Mayaz Dimashki

2 - Immortalisez les mouvements 

Si vous demandez à Mayaz quelles sont les meilleures photos qu’il aie prises au cours de l’exercice précédent, il vous parlera de sa brosse-à-dent : en prenant des photos de sa salle-de-bain, il s’est vite retrouvé à court d’idées. Il a donc lancé sa brosse-à-dent dans les airs et tenté d’en immortaliser la chute. Les photos qui en ont résulté sont les plus intéressantes qu’il aie prises chez lui. Cela lui a donné l'idée d'un deuxième exercice : prendre des photos d'objets qui bougent.

Si vous avez la chance d’être confiné avec vos proches, vous pouvez essayer de les convaincre de marcher rapidement dans une pièce (trouvez quelque chose à leur offrir en contrepartie… on espère que vous savez cuisiner !). Si votre animal de compagnie déborde d’énergie ces temps-ci, voilà le moment de tirer profit de ses allers et venues incessants qui interrompent vos visioconférences (et votre sommeil). Sinon, vous pouvez, comme Mayaz, lancer vos objets dans les airs (mais essayez de ne rien casser!)

L’idée est de tenter de prendre des photos nettes malgré le mouvement. Il peut être difficile de faire le point et vous allez devoir trouver les bons paramètres. Ces compétences vous seront utiles si, plus tard, vous photographiez des événements ou si votre but est de vous spécialiser dans la photographie de rue ou de nature.

Les photos que vous prenez ne doivent pas forcément être d'une qualité exceptionnelle. C'est juste un entraînement !

- Mayaz Dimashki, producer at Meero

3 - Apprivoisez les circonstances défavorables

Pour un photographe, les milieux défavorables sont une réalité inévitable. Ce n’est qu’une question de temps : vous vous trouverez un jour en mission et devrez prendre des photos sous ou sur-exposées, ou à contre-jour. 

Vous n’y pouvez rien. Ce que vous pouvez faire, par contre, c’est vous habituer à travailler dans de mauvaises condition. Comment ? En les recréant artificiellement.

En fin d’après-midi ou début de soirée, éteignez les lumières du salon et tentez de prendre des photos. Vous serez dans l’obligation de maîtriser les paramètres de votre appareil photo et d’en comprendre le fonctionnement. Cela vous aidera à prendre de meilleures photos en extérieur.

En parlant de lumière naturelle, si vous aimeriez comprendre comment les professionnels prennent des photos de nuit, suivez ce tutoriel disponible sur la plateforme myMeero.

Mayaz Dimashki

© Mayaz Dimashki

4 - Analysez votre travail

Posez votre appareil photo et prenez le temps de la réflexion. Les exercices que nous vous avons suggérés ne serviraient à rien si vous ne prenez pas le temps d’accomplir une dernière étape : regarder toutes les photos que vous avez prises pour en tirer des enseignements. C’est exactement ce que fait Mayaz après chaque session d’entraînement.

D’après lui, la photographie numérique a permis à de nombreux photographes de se perfectionner car elle a rendu possible le fait de prendre plusieurs photos sans dilapider de ressources : on peut photographier sans compter.

Mais prendre des photos à volonté ne vous servira à rien si vous ne prenez pas la peine de les analyser après-coup. Cela vous permettra de comprendre vos points forts et vos points faibles et de comprendre ce sur quoi vous devez travailler. Si certaines sont sous-exposées, par exemple, et que vous vous souvenez des paramètres que vous avez utilisés, il est possible d’en conclure que ces paramètres ne sont pas adaptés à un certain type d’environnement. L’idée est de comprendre vos défauts et de vous améliorer.

Avec un peu de pratique, certaines des photos que vous prendrez pendant ces exercices seront assez bonnes pour figurer sur votre portfolio ou votre compte instagram.

Un dernier pour la route : passez du temps à développer de nouvelles compétences

Le confinement peut être le moment idéal de développer les compétences transverses indispensables au métier de photographes.Il ne s’agit peut-être pas de photographie à proprement parler, mais elles vous seront utiles si vous voulez faire carrière dans le milieu. De la retouche au marketing digital en passant par la pratique d’autres disciplines artistiques, voilà 6 choses que vous pouvez faire pour accélérer votre carrière de photographe.

Restez informé

Recevez les dernières tendances photographes et inspiration