]
art

Voyage dans l'imaginaire sublime de Pierre et Gilles

Photo de Dita von Teese en tenue de scène à sequin devant un fond lumineux

Crédit image : Pierre et Gilles

Les célèbres portraitistes, Pierre Commoy et Gilles Blanchard, nous plongeront du 13 janvier au 10 mars prochain dans l’univers édulcoré et mélancolique de l’adolescence à la Galerie Daniel Templonà Paris. La tolérance et la liberté sont les deux piliers qui sont à l’origine de cette fabuleuse exposition intitulée "Le temps imaginaire". Dans leurs photos, Pierre et Gilles ont voulu illustrer l’esprit de résistance français face aux troubles d’une époque heurtée par le terrorisme. Et quoi de mieux pour représenter cela que de prendre la jeunesse pour emblème, symbole évident de la rébellion et de l’espoir. Immersion dans un univers aussi insolite que merveilleux…

Les oeuvres du “temps imaginaire” se situent à mi-chemin entre portraits photos théâtraux, peinture et pop culture. Elles font allusion au temps rêvé de l’enfance ainsi qu’aux passions adolescentes. Cette passion (ou Passion) est présente dans toutes les images : celle d’un amour jeune, parfois amical, à l’esthétique souvent biblique, aux tonalités baroques et surchargées. On peut entre autres apercevoir Dita von Teese érigée en madone du music-hall qui aurait troqué son auréole contre une tiare à plumes ; ou encore la chanteuse coréenne Lee Chae Rin aux allures d’héroïne manga divine.

Photo d'une chanteuse coréenne qui ressemble à la vierge Marie

Crédit image : Pierre et Gilles

Grâce à leurs images tantôt provocatrices, tantôt candides, Pierre et Gilles transmettent un message de respect, de non-discrimination et de bienveillance. C'est par exemple ce qu'ils font à travers le portrait d'un jeune musulman en tenue de prière, entouré de lumière, sur fond de paysage parisien. Le pacifisme qui s'en dégage est clair. 

Photo d'un jeune musulman en tenue de prière sur fond de toitures parisiennes

Crédits images : Pierre et Gilles

Crédit vidéo : Chaîne YouTube Galerie Daniel Templon

Le nom évocateur de l’exposition fait penser aux Amours imaginairesdu cinéaste québécois Xavier Dolan, qui traite aussi de la question de la passion amicale, de l’amour et du triangle amoureux :

Photo de trois jeunes adolescents, deux garçons et une fille, accoudés les uns aux autres

Crédit image : Pierre et Gilles

Image issue du films Les Amours imaginaires de Xavier Dolan dans laquelle on peut voir trois personnes dormant dans un lit

Crédit image : Xavier Dolan

Les photographies du “Temps imaginaire” donnent aussi à voir la marque de fabrique du couple d’artistes : les marins éphèbes. Cette figure du jeune matelot en marinière est un leitmotiv dans le travail de Pierre et Gilles. On peut y voir un hommage au créateur Jean-Paul Gaultier, leur ami proche, qui fait régulièrement apparition dans leurs oeuvres.

Photo de deux marins

Crédit image : Pierre et Gilles

Photo de Jean-Paul Gaultier devant un portrait de lui, réalisé par Pierre et Gilles

Crédit image : Say Who

Photo de Pierre, Gilles et Jean-Paul Gaultier prise au cours d'un vernissage

Crédit image : United States of Paris

Si les portraits de Pierre et Gilles sont iconiques, c’est parce qu’ils sont réalisés selon une méthode bien particulière depuis le milieu des années 1970. Les décors grandeur nature sont composés méticuleusement dans leurs ateliers, puis, une fois tirés sur toile, les photos sont agrémentées de détails peints et collés qui les rapprochent du photo-montage.

Photo d'un jeune homme torse nu, entouré par de grosses coccinelles en jouets

Pierre et Gilles, dans un autoportrait acidulé qui célèbre leurs 40 ans de collaboration :

Autoportrait de Pierre et Gilles en tenue de marins

Crédits images : Pierre et Gilles

Affiche de l'exposition "Le temps imaginaire" de Pierre et Gilles

Crédit image : Galerie Daniel Templon

Si vous êtes sensible au charme des icônes modernes imaginées par Pierre et Gilles, sachez qu’un album rétrospectif de leur carrière intitulé Clair-Obscur, regroupe quatre-vingt de leurs oeuvres les plus marquantes. Parisiens, novices ou amateurs de photo contemporaine, ne manquez pas l’exposition qui a lieu jusqu’au 10 mars ! Vous ne pouvez plus dire que vous ne savez pas quoi faire ce week-end…

Publiée le